Réseaux sociaux et entreprises : et si la force venait de l’intérieur ?

Pour une entreprise, assurer une présence pertinente sur les réseaux sociaux peut s’avérer un véritable challenge si les ressources et les budgets ne sont pas réunis. Pourtant, il existe une possibilité à laquelle vous ne pensez peut-être pas mais qui peut faire la différence pour faire la course en tête.

roller_vitesse_dijon

(Illustration TdV)

On manque de tout

Je suis régulièrement interrogé par mes partenaires sur les meilleures pratiques à mettre en œuvre pour assurer une présence effective sur les réseaux sociaux lorsqu’on est une entreprise qui n’a pas de culture en la matière. Les freins évoqués sont souvent les mêmes : manque de temps, manque de ressources, manque de budget. Autant d’arguments qui, tous réunis, font que la plupart du temps l’activité sociale ne décolle pas, ou stagne lamentablement.

La force est en vous et vous ne le savez pas

Il existe pourtant une force méconnue, efficace, pertinente et qu’il suffit d’activer pour qu’elle balaye très rapidement tous les obstacles : les membres de l’entreprise déjà présents à titre personnel sur les réseaux sociaux. Ceux qui maîtrisent à la fois ce mode de communication et détiennent l’expertise sur l’entreprise et ses services. Interrogez vos collaborateurs, faites un sondage, identifiez les bonnes personnes et vous allez découvrir un monde qui vous est probablement inconnu mais qui va pouvoir vous rendre de nombreux services. Vous ne savez pas comment identifier ces personnes ? Suivez ces quelques conseils et vous allez les trouver bien vite.

Agence or not agence ?

Ces dernières années, deux grandes tendances ont fait leur apparition en matière de gestion des réseaux sociaux pour les entreprises : la première consiste à utiliser les services d’une agence de communication externe, la seconde à recruter un stagiaire ou un apprenti en interne.

L’agence de communication a généralement le savoir-faire et les ressources, mais elle présente l’inconvénient de ne pas porter la voix de l’entreprise comme seule cette dernière sait le faire. En effet, rien de tel que de parler en son nom propre pour exprimer son opinion, montrer son expertise, présenter ses offres. De plus engager une agence coute, le ROI est difficile à prouver sur les réseaux sociaux et c’est probablement le premier poste qui va disparaître à l’heure des comptes. Au passage, c’est l’historique qui disparaît avec, les différents comptes gérés par l’agence n’étant pas nécessairement repris par l’entreprise en cas de rupture de contrat.

Utiliser les services d’un stagiaire ou d’un apprenti présente l’intérêt de garder le contrôle en interne. On ne peut par contre demander à un stagiaire de maitriser les rouages de l’entreprise, de parler « comme » l’entreprise, d’en avoir la finesse et l’expertise. Et lorsque le stagiaire s’en va, que sa mission est terminée, le travail est à reprendre avec le prochain, avec les risques connus de rupture et de manque de coordination.

La force vient de l’intérieur

Le taux d’adoption des réseaux sociaux dans le monde professionnel est désormais tel qu’il serait bien étonnant qu’aucun collaborateur de l’entreprise n’ y soit présent sous une forme ou un autre. Certains twittent, d’autres bloguent, d’autres font de la veille, d’autres encore participent à des communautés en ligne, c’est la force dont vous avez besoin !

Prenez le temps d’identifier quels sont les collaborateurs les plus actifs, les influenceurs, les experts reconnus par leurs pairs et intéressez-les. Acceptez de leur donner un peu de temps et quelques moyens, pour participer aux réseaux sociaux à titre professionnel. Considérez ceci comme un investissement et vous allez découvrir très vite tout le bien que vous pouvez en tirer.

Pour le coût d’un smartphone et d’un abonnement 3G, vous allez donner la parole aux experts. Pour le coût d’un hébergement web, vous allez disposer d’articles de blogs rédigés par vos experts. Pour le coût d’un enregistrement, vous allez disposer de podcasts et de vidéos à diffuser largement et présentant l’entreprise sous son meilleur angle.

Et si c’était vrai ?

J’ai récemment eu l’occasion de tenir ce discours auprès des responsables marketing et communication d’un de mes partenaires, et j’ai reçu quelques jours plus tard un message de remerciement. La solution au problème évoqué lors de notre rendez-vous, comment assurer une présence sur les réseaux sociaux, existait : il suffisait de mobiliser les bonnes personnes et de leur donner quelques moyens.

Vous avez des expériences en la matière ? Des retours ? Des exemples qui fonctionnent ?

A propos de l'auteur

Jean-Christophe Dichant
Je suis entrepreneur indépendant et je crée des contenus pour vous aider à développer votre audience et à générer des opportunités grâce au web et aux réseaux sociaux.
  • Je suis parfaitement d’accord avec toi. Les entreprises doivent prendre le sujet différemment en utilisant et en boostant le marketing personnel de ces salariés pour communiquer. Qu’y a -t-il de plus valorisant pour une entreprise que de disposer d’experts ou de personnes reconnues comme tel ? Il faut déléguer la diffusion de l’information à ceux qui l’ont, quitte à casser les hierarchies traditionnelles. C’est l’individu aujourd’hui qui parle de l’organisation et plus l’inverse.

  • Je n’y manquerai pas, merci. J’ai déjà pas mal de matière avec votre blogue! Par contre, l’arrêt de Google Reader va vous demander de mettre à jour votre série sur la curation de contenu 🙂 (C’est aussi une excellente source de référence pour moi!)

  • Merci Jean-Christophe pour tous ces conseils que vous nous dispensez généreusement sur la Chaîne du Web. Je prépare actuellement une présentation pour inciter les entreprises de mon secteur (traduction) du Québec d’utiliser activement les réseaux sociaux et ce billet (comme d’autres) est une merveille!

    • Jean-Christophe Dichant

      Merci du retour François et n’hésitez pas à me dire quels sont les sujets qui vous préoccupent, cela m’aide à formaliser 🙂

  • Sur la partie agence ou pas agence j’ai toujours eu une position tranchée : oui pour se faire guider non pour la partie exécution.

    Car l’éxecution implique la construction d’une relation forte. A une personne qui pensait outsourcer sa relation client online j’ai demandé « le jour où tu as eu ton premier rdv avec celle qui est devenu ton épouse, tu y es allé toi même ou tu as envoyé un ami ? ».

    No comment.