Vivre de sa passion en 2020, rêve ou réalité ?

Dernière mise à jour : 02/10/2019

Je vis de ma passion depuis 2014. Je fais ce qui me plaît sans que personne ne me dise comment procéder, ne m’impose des choix qui ne sont pas les miens. Tout le monde peut vivre de sa passion. Même vous. Il suffit de développer deux compétences essentielles.

Vivre de sa passion, rêve ou réalité ?

Vivre de sa passion, comment j’en suis arrivé là ?

J’ai passé plus de près de trente ans dans l’industrie, occupant différents postes dans différents domaines, salarié de sociétés internationales. J’ai beaucoup aimé mes premières années dans l’instrumentation scientifique comme mes premières années dans l’édition de logiciels.

Mais je me suis lassé. C’est dans ma nature de me lasser d’un emploi et d’un employeur au bout de quelques années.

Je me suis lassé car le poids de la structure l’a à chaque fois emporté sur l’intérêt du job.

J’aimais toujours ce que je faisais mais je n’aimais plus la façon dont je le faisais, ce qui m’était imposé.

J’ai fait le choix de changer de vie professionnelle et de devenir indépendant lorsque j’ai réalisé :

  • que je ne pourrai pas continuer ainsi à subir le poids d’une organisation trop lourde,
  • que ce que je vivais au quotidien avait un impact de plus en plus fort sur mon moral, mes proches et ma santé,
  • que vivre de sa passion était envisageable
  • que le bonheur ne passait pas que par le montant de mes revenus.

En d’autres termes, j’étais prêt pour le grand saut.

Pas un saut dans le vide, cela ne me correspond pas.

Le grand saut vers le développement de MON activité, à MA façon, en m’appuyant sur MON expérience.

Comment vous pouvez faire aussi

Tout le monde peut développer des compétences dans un domaine particulier, et aider les autres à faire de même.

Tout le monde peut compléter ses connaissances, devenir plus expert, plus aguerri, plus compétent.

Tout le monde peut aussi se faire aider quand une difficulté survient.

Il n’a jamais été aussi facile de trouver des ressources, de se faire connaître, de sous-traiter, de développer des partenariats.

Créer une activité autour d’une passion d’accord, mais en vivre ?

Pour vivre de sa passion, il faut développer deux compétences qui ne sont ni des dons reçus à la naissance, ni des capacités intellectuelles exceptionnelles.

Sachez développer une audience

Pour vivre de votre passion, il va vous falloir des clients. Et pour trouver des clients il vous faut une audience que vous allez :

  • intéresser,
  • transformer en prospects,
  • eux-mêmes transformer en clients.

Quelle que soit votre passion, il y a d’autres personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt, ou qui aimeraient avoir les mêmes. Qui n’ont pas les mêmes résultats que vous, qui cherchent de l’aide.

Intéressez ces gens-là en partageant vos connaissances, ne soyez pas avare : plus vous partagez, plus vous créez de valeur, plus vous intéressez les autres, plus vous développez de nouvelles compétences.

Partagez où vous voulez : créez un blog, une chaîne Youtube, un podcast, écrivez un livre, faites des conférences, …

Choisissez le moyen de vous exprimer avec lequel vous êtes le plus à l’aise.

Si vous n’osez pas parler en public, écrivez.

Si vous ne savez pas écrire, parlez.

Si vous n’êtes pas à l’aise face à une caméra, faites de l’audio.

Si vous communiquez plus facilement avec des gestes, faites des vidéos.

Les gens se moquent de la façon dont vous vous adressez à eux, c’est ce que vous dites qui les intéresse.

Devenez une référence

Pour vivre de votre passion, il faut montrer que vous maîtrisez le sujet, que vous faites partie de « ceux qui savent », que vous avez la capacité à répondre aux questions (ou à chercher les réponses), que vous êtes fiable et que vous savez tenir sur la durée.

Habituez ceux qui vous suivent à vous chercher vous et à ne plus chercher du générique.

Le générique tout le monde en fait. Mais ce que vous faites vous, vous êtes seul(e) à le faire.

C’est ce que vous devez promouvoir.

Le générique c’est le gratuit, on le trouve partout en quelques minutes sans rien dépenser.

Le spécifique c’est l’inverse. C’est la valeur que vous pouvez proposer à ceux, et uniquement ceux, qui cherchent ce spécifique là.

Lorsque je parle des nouveautés en photographie (une de mes passions), je fais du générique. Tout le monde en parle, de la même façon, en se basant sur les mêmes communiqués de presse. Je ne cherche pas à vendre cette information là, ça n’aurait pas de sens.

Lorsque je décris ma méthode pour apprendre la photo, gérer des photos numériques, mettre en place un plan de sauvegarde, trier et les classer vite et bien, donner à ses photos le rendu qu’elles méritent, je fais du spécifique.

Si de plus j’accompagne mes clients dans la mise en oeuvre de ces méthodes, que je réponds à leurs questions de façon personnalisée, que je règle leurs problèmes, alors je les habitue à venir me chercher moi plutôt qu’un autre formateur.

A retenir

Tout le monde peut vivre de sa passion en intéressant une audience spécifique et en proposant des services et des produits tout aussi spécifiques.

Développer une audience qualifiée prend du temps, mais il existe des techniques pour accélérer le processus.

Développer des produits ou services spécifiques qui font de vous une référence suppose une méthode. Il en existe plusieurs.

Je vous en parlerai dans les prochains articles, vous pouvez déjà découvrir les 7 erreurs à éviter dès les premiers jours.

Vous en êtes où ?

Vous vivez mal votre emploi actuel ? Vous aimeriez vivre une autre vie ? Vous avez une passion que vous aimeriez partager ? Vous le faites déjà mais ça ne fonctionne pas ?

Qu’est-ce qui vous pose problème et qu’est-ce que cela provoque chez vous ?

Lancez la discussion sur "Vivre de sa passion en 2020, rêve ou réalité ?"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.