Un mal pour un bien, chronique d’un été trop connecté

Le dernier article sur ce blog date de plus de deux mois (c’est ici). Cette pause estivale m’est nécessaire pour me ressourcer, trouver de nouvelles idées, faire le point sur mon activité. Et attaquer chaque nouvelle saison en pleine forme.

Sauf que … parfois ça ne fonctionne pas comme prévu.

Chronique d'un été trop connecté - illustration orage sur une plage en Bulgarie

Parfois tout ne se passe pas comme prévu …

Chronique d’un été trop connecté

Je suis parti en congés cet été avec plusieurs idées en tête.

Profiter des vacances, déjà, et de mon séjour en Bulgarie (j’en ai parlé sur Instagram).

Préparer ma rentrée en prenant du recul, aussi, ce que je fais tous les étés.

Profiter de mes proches et passer de bons moments.

Ce plan a vite volé en éclat. Des appels, des sujets chauds, des publications essentielles à préparer, un voyage imprévu à planifier …

Autant dire que la déconnexion et la prise de recul, ce sera pour une autre fois.

Un mal pour un bien

Je pourrais me désoler, râler, reprocher aux autres d’avoir contrarié mes plans … Mais ça ne me ressemble pas.

Je préfère faire un bilan de cette période, à tête reposée, et en tirer des conclusions.

  • qu’est-ce qui n’a pas fonctionné par rapport à mes plans ?
  • qu’est-ce que je peux améliorer pour l’an prochain ?
  • qu’est-ce que je peux modifier dès maintenant ?
  • qu’est-ce que j’ai fait et que je n’aurais pas du faire ?
  • qu’est-ce que je n’ai pas fait et que j’aurais du faire ?

Cette dernière question est peut-être la plus importante.

Certaines activités m’ont coûté pendant l’été. En temps, en énergie, en ressources.

Je peux mesurer maintenant l’impact qu’elles ont eu sur mes journées et comment je peux faire autrement.

J’ai déjà pris des décisions, et mis en pratique les premières.

Je suis en train de faire la liste de tout ce que j’ai perçu comme négatif pour en faire quelque chose de positif.

Une question de systèmes

Je suis indépendant et la réussite de mon entreprise est liée à la pertinence des systèmes que je mets en oeuvre.

Des systèmes ? Tout ce qui me permet de mener à bien une activité. Une liste de tâches, documents, procédures, ressources, ordonnée et planifiée.

Sans systèmes point de survie, je réagis souvent à l’instinct et seuls les systèmes me permettent d’accomplir tout ce que j’ai à faire dans une semaine.

Cet article par exemple. Je n’ai pas le temps de l’écrire aujourd’hui, j’ai bien d’autres choses à terminer avant. Et pourtant je le fais.

Je le fais car le système de publication sur ce blog me l’impose. C’est planifié, je n’ai pas le choix. Et comme c’est moi qui l’ai conçu, je ne peux rien dire.

Pourquoi ceci devrait vous intéresser

Ce premier sujet de rentrée peut vous paraître bien peu clair. Des états d’âmes, des histoires de congés, vous vous en moquez un peu.

J’aimerais toutefois que ces quelques lignes vous servent. Non pas à savoir pourquoi mes congés ne se sont pas passés comme prévu, mais comment vous pouvez vous-aussi réagir quand vous vivez la même situation.

Vous avez forcément vécu ça : un moment particulier ne s’est pas passé comme prévu. Cela vous a perturbé. Vous l’avez mal vécu. Vos proches aussi peut-être.

  • Qu’en avez-vous tiré comme conclusions ?
  • Qu’avez-vous fait pour corriger les dysfonctionnements ?
  • Quelles décisions avez-vous prises ?

Si vous répondez « rien » à chaque question, il n’est pas trop tard. Vous venez de prendre conscience qu’il y avait quelque chose à faire.

Si vous savez quoi répondre à chaque question, vous êtes meilleur que moi et c’est une bonne chose (parlons-en, j’ai encore à apprendre).

Si vous ne savez pas répondre, prenez le temps de la réflexion. Vous avez quelque chose à mettre en oeuvre.

Et maintenant ?

Je ne vais pas continuer à vous raconter en détail tout ce qui me passe par la tête, par contre je vais relancer les publications car j’ai une vraie envie de partager avec vous.

Certains y verront une mise en avant un peu prétentieuse, d’autres une forme de thérapie personnelle, peu m’importe.

Ce carnet de notes en ligne me permet de partager un peu de mon quotidien d’entrepreneur web et j’ai plaisir à le faire.

N’est-ce pas une motivation suffisante ?

Je vous laisse méditer, et même commenter si vous m’avez lu jusqu’au bout.

Lancez la discussion sur "Un mal pour un bien, chronique d’un été trop connecté"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.