Oubliez l’engagement, l’important c’est la conversation

Et si nous nous étions tous plantés ?

Et si les réseaux sociaux nous avaient tous trompés ?

Si vous vous intéressez au marketing web et aux réseaux sociaux, vous connaissez le terme « engagement« .

Vous cherchez l’engagement. Vous rêvez d’engagement. Vous êtes obsédé (e) par l’engagement.

Je le suis.

Nous nous sommes tous plantés.

Oubliez l’engagement, l’important c’est la conversation

Oubliez l’engagement

Engagement ? Faire réagir votre audience à vos publications. Faire aimer vos publications. Recevoir des commentaires sur vos publications. Obtenir des partages.

Pourquoi chercher l’engagement ?

Pour une seule et unique raison. Plus le taux d’engagement est élevé, plus le réseau social sur lequel vous avez posté votre publication va la montrer au plus grand nombre. J’en parle ici si cela vous intéresse.

J’ai longtemps cherché l’engagement et je faisais ce que les experts préconisaient (même si parfois les expert se trompent). Je dois dire qu’avec un peu de savoir faire ça fonctionnait bien. J’avais des résultats supérieurs à la moyenne (vous n’êtes pas forcé de me croire mais je l’ai mesuré).

Sauf que…

Indigestion. Surabondance. Excès. Infobésité disent les spécialistes. Je préfère dire « volonté des réseaux sociaux de gagner toujours plus« .

Plus d’audience, plus de membres, plus de publications, plus de formats, plus de clients, plus de pub, plus de revenus.

Ils ne sont pas fous les réseaux sociaux

Tous ont bien compris que lorsque vous posez une question dans votre publication, c’est pour avoir plus de commentaires, pour générer de l’engagement.

Que font-ils en réaction ? Ils bricolent leurs algorithmes pour contrecarrer vos plans. Tout vous disant que, vous comprenez, il y a tellement de messages visibles par vos contacts qu’il faut bien trier ce qui va les intéresser le plus.

Résultat ? « Passez par la pub, ce sera plus efficace. Nous allons même vous donner des chiffres pour vous prouver que c’est la meilleure solution. » Quitte à pipoter ces chiffres (Facebook et la visibilité des vidéos par exemple).

Au final cette quête suprême de l’engagement a deux conséquences :

  • vous favorisez les publications qui engagent au détriment des autres (et vous postez des chats),
  • vous passez à la caisse en croyant au miracle mais le miracle n’arrive pas.

Que veut vraiment votre audience ?

Les gens qui vous suivent le font pour une raison précise : ils s’intéressent à vous. A ce que vous dites, faites ou vendez. Ils ont des problèmes à résoudre et pensent que vous pouvez les aider.

Ce que vous publiez les intéresse. Et que fait-on quand on sait que quelqu’un peut nous aider ? On pose des questions.

Poser des questions est l’activité de base de nombreux internautes. Plus que la recherche, souvent. Ce n’est pas pour rien si Google met en avant le langage naturel dans ses requêtes. Si Google l’a compris, autant dire qu’il serait temps que vous vous y mettiez …

Il est donc logique que les gens qui s’intéressent à vous aient des questions et que vous leur répondiez.

Comment appelez-vous ces échanges ? Des conversations.

Ce que votre audience veut c’est engager la conversation avec vous, vous poser une question, avoir une réponse.

Les gens qui vous suivent se moquent du taux d’engagement de vos publications, du nombre de Likes, de partages ou de commentaires. Ils veulent des réponses.

Il n’y a que vous que l’engagement intéresse (et les agences d’influenceurs vendeuses de rêves).

Les réseaux sociaux ne favorisent pas les conversations

Quelle est l’application que vous utilisez le plus souvent pour échanger avec vos contacts ? Messenger ? WhatsApp ? Snapchat ? Telegram ? … Les messageries instantanées. Parce qu’elles sont conçues pour gérer des conversations.

L’email aussi qui reste l’outil le plus utilisé, le plus simple, le plus efficace.

Oubliez l’engagement, cherchez la conversation

Parce que « un vers tout le monde » c’est trop générique.

Parce que « un vers quelques-uns » l’est trop encore bien souvent.

Parce qu’une conversation « un à un » vous permet d’obtenir bien plus. D’informations, de connaissance de l’autre, de besoins. Et vous permet de faire une meilleure proposition.

PS : les conversations c’est aussi via les commentaires sur les blogs. Comme ici. Mais ça c’est pour ceux qui ont des questions …

Lancez la discussion sur "Oubliez l’engagement, l’important c’est la conversation"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.