Tenir un journal, un an plus tard … retour d’expérience et perspectives

Un an. Voilà tout juste un an que j’ai publié un article sur le fait de tenir un journal, avec mes doutes quant à l’intérêt de le faire comme ma capacité à tenir le rythme. Comment j’ai fait pour savoir que cela fait un an jour pour jour ? Parce que mon journal me l’a rappelé.

Mon journal, oui.

Tenir un journal, un an plus tard ... retour d'expérience et perspectives

Tenir un journal, retour d’expérience au bout d’un an

Dans ce précédent article, j’évoquais mon souhait de tenir un journal quotidien pour y noter les activités de ma journée écoulée, mes pensées, mes idées, mes activités.

A force de lire des articles sur le sujet, j’étais persuadé que c’était une bonne idée mais je n’étais pas encore arrivé à tenir le rythme.

Cela faisait quatre ans que je tentais en vain de trouver ce rythme. J’avais bien écrit des centaines de notes mais sans rigueur, sans logique. Toutes les excuses étaient bonnes : trop de choses à faire, encore une tâche à ajouter à la liste, quotidienne en plus, …

Pas le temps de prendre le temps.

Il y a un an, j’évoquais pourtant cette envie forte de réussir car je sentais que cela m’apporterait quelque chose sur les plans personnel et professionnel.

Un an plus tard, j’en suis où ?

En lisant attentivement le premier paragraphe, vous aurez deviné que j’ai réussi. J’ai tenu mon journal au quotidien depuis. Je crée chaque jour une ou plusieurs notes sur ce que j’ai fait dans ma journée.

Les premiers mois je listais tout dans une note unique, jour près jour. J’ai changé de méthode désormais pour créer une note par sujet, c’est plus simple à organiser.

Qu’est-ce que je note dans mon journal ?

Je documente :

  • mes accomplissements, mes succès,
  • mes échecs, ce que je n’ai pas réussi à faire,
  • mes pensées, mes états d’âmes,
  • des détails personnels sur ma famille et mes proches.

Je crée des notes avec des photos, pour garder trace d’un moment particulier.

Il m’arrive de créer une note avec une simple phrase. Sans autre description.

J’ai commencé à créer des notes audio, j’enregistre des conversations en famille par exemple (sans m’en cacher).

Comment je consulte mon journal ?

Écrire c’est bien, lire c’est mieux tout aussi bien.

Je consulte mon journal tous les jours car c’est la clef du succès. C’est en relisant mes notes que j’ai envie de continuer, que tenir un journal prend tout son intérêt.

J’utilise deux méthodes pour relire mes notes :

  • par date,
  • par lieu.

Par dates

Notes Day One par dates et journaux

mes journaux et la fonction « Souvenirs » dans l’application Day One

Je consulte chaque jour les notes de l’année passée comme des années précédentes le même jour. Je sais ainsi ce que j’ai écris il y a un an comme deux ans, trois ans, etc.

Il m’arrive aussi d’ajouter des notes antidatées pour compléter mon journal. J’ai par exemple intégré toutes les photos de mon projet 365 réalisé en 2017.

Par lieux

Day One localisation des notes par lieux

Localisation de mes notes par lieux dans Day One

Je consulte aussi mes notes par lieux. Chaque note est localisée, je peux ensuite choisir un lieu et retrouver les notes correspondantes.

Ces deux fonctions sont intégrées à mon application de gestion de journal, Day One, dans l’application comme sous forme de widget sur iPhone et iPad. Evernote pourrait convenir, l’affichage n’est pas idéal pour ce type de notes toutefois et je ne voulais pas tout mélanger.

Day One Journal widgets pour iOS

les widgets Day One pour iOS

Tenir un journal : quels bénéfices ?

De façon bien peu surprenante, je fais les mêmes constats que ceux qui ont essayé avant moi.

Mémoriser

En créant toutes ces notes, je mémorise ce que je fais, pense et dis, pour moi comme pour mes proches.

A mi-chemin entre le journal intime, le carnet de bord et le projet 365 (pour la photo) tenir un journal me permet de créer des souvenirs et de ne pas oublier des idées et des moments de vie.

Réfléchir

Écrire ce qui me passe par la tête et relire mes notes me fait réfléchir à des situations, des événements qui ont une importance dans ma vie personnelle comme professionnelle.

J’ai par exemple identifié des schémas de pensée, des sujets qui reviennent souvent sur les mêmes thèmes. Je peux maintenant y travailler.

Réagir

Relire mes notes me permet de mettre en évidence des points de blocage. Quand j’écris plusieurs fois la même chose à plusieurs semaines ou mois d’intervalle c’est qu’il y a quelque chose à faire.

J’ai par exemple constaté que je faisais toujours la même remarque à propos d’un projet dont je ne voyais pas la fin. C’est à force de lire ces notes que j’ai pris conscience des points de blocage. J’ai pu alors réagir, prendre des mesures correctives et finir le projet en quelques semaines. L’impact sur mon activité professionnelle a été très positif.

Évoluer

En notant chaque jour mes pensées, mes accomplissements, mes échecs, et en relisant ces notes, je finis par mieux comprendre certaines de mes réactions.

Je suis arrivé à un âge où je suis censé me connaître, mais je réalise pourtant chaque jour que ce n’est pas toujours le cas. Ce travail sur moi me fait évoluer. Il a un impact positif sur mon attitude, mes réactions.

Créer mon réseau social personnel

L’idée peut vous paraître farfelue mais tenir un journal m’a permis de créer mon réseau social personnel.

Personnel car je ne partage mes notes qu’avec moi-même et mes proches.
Je me suis lassé des Facebook et autres Twitter que je ne consulte plus que très rarement.

Si j’ai quelque chose de privé à dire, je le note dans mon journal.
Si j’ai quelque chose de public à dire, je le fais sur mon blog.

Ce que je veux encore améliorer

Je me suis pris au jeu et j’ai envie de noter et mémoriser toujours plus .

J’ai commencé cette année à décrire mes voyages dans mon journal, toujours sous forme de notes (texte et photos) auxquelles j’associe un tag particulier. Je peux ensuite exporter ces notes, les imprimer, les mettre en forme pour faire un carnet de voyage.

Je cherche d’ailleurs des solutions pour garder trace des lieux que je visite, l’application Day One n’est pas très performante pour assurer cette détection, je teste actuellement Swarm de Foursquare, bien que l’intégration avec Day One ne soit plus disponible et que la gestion des données personnelles par Foursquare ne me satisfasse pas.

J’expérimente depuis peu la journalisation de certaines activités physiques. J’y vois la possibilité de mesurer les progrès, l’avenir me dira si c’est pertinent.

J’ai créé une série de notes intitulées « Famille » dans lesquelles je note des souvenirs de gosse, des histoires de famille. Il m’arrive de prendre une photo d’un objet et d’en raconter l’histoire, avant que celle-ci ne disparaisse un jour. J’ai par exemple scanné plusieurs pages d’un carnet que mon grand-père m’a laissé et qui retrace son parcours de prisonnier de guerre. Sa valeur est inestimable pour moi et je peux le relire sans devoir manipuler le carnet.

J’ai commencé à numériser de plus vieilles notes, j’en avais créé dans différents carnets Moleskine, et à les intégrer dans ce journal afin d’avoir un point d’entrée unique.

Mais aussi …

Tenir un journal m’a redonné le goût d’écrire pour moi, dans un premier temps, avant d’écrire pour les autres peut-être un jour. Je vous recommande à ce sujet la lecture du billet de Thierry Crouzet qui m’aide beaucoup, tant par ses idées que par la réponse à l’une de mes questions.

Parce que tenir un journal est devenu une routine, je vais continuer à accumuler de l’expérience. Alors rendez-vous dans un an pour faire un nouveau point ?

Je suis très curieux de savoir si vous avez déjà une pratique similaire, si oui laissez un commentaire pour me le dire.

Si vous avez une question, posez-là aussi !

1 Commentaire sur "Tenir un journal, un an plus tard … retour d’expérience et perspectives"

  1. Article passionnant sur un sujet qui me touche. Tu me donnes des bonnes pistes pour démarrer de mon côté quelque chose que j’ai toujours souhaité faire !
    Merci également pour les liens !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.