Storytelling et création de contenus : soyez passionnant, faites vibrer ceux qui vous suivent, personnalisez !

Pendant des années j’ai créé des contenus sur ma passion, la photographie.

Quand je les relis maintenant je m’ennuie.

Bien que ce que je dis soit juste et didactique, ce n’est pas passionnant. C’est technique, mais sans âme.

Depuis ces débuts, j’ai changé. Et mon audience me le rend bien.

Storytelling et création de contenus

Storyteling : l’art de raconter des histoires

Vous avez déjà assisté à une conférence ou suivi un séminaire. Vous avez remarqué que certains intervenants sont plus passionnants que d’autres.

Et pourtant ils ont tous quelque chose de pertinent à dire (en général).

Mais ceux qui sont passionnants ne le sont pas parce qu’ils ont quelque chose de plus intéressant que les autres à dire, ils le sont parce que leur façon de s’exprimer est plus intéressante.

Ces gens-là ne sont pas plus experts que vous. Ils ont par contre appris à raconter des histoires.

Quel que soit le sujet.

Même si le sujet est technique. Sérieux. Complexe.

Ils pratiquent l’art du storytelling (voir la définition).

Tout le monde peut raconter des histoires, même vous

Je ne crois pas ceux qui prétendent que l’on naît avec un don particulier et que si ce n’est pas le cas, c’est tant pis pour nous.

Mis à part quelques génies qui ont changé le cours de l’histoire, rares sont ceux qui sont nés avec un don que personne d’autre n’a pu développer aussi.

Tout s’apprend, avec du travail et de la patience.

Savoir raconter des histoires n’est donc pas un don mais une compétence.

Quand j’ai réalisé cela, il y a un certain temps déjà, j’ai commencé à m’intéresser à l’art du storytelling. Et à apprendre.

C’est très simple. Qui raconte le mieux les histoires ?

Les scénaristes

Allez voir des films, suivez des séries TV. Certains scénaristes sont capables de vous tenir en haleine pendant dix saisons, ils savent faire. Vous pouvez apprendre d’eux.

Les experts en storytelling

Avant le web, il y avait la presse, les magazines, le print. Certains rédacteurs se sont spécialisés en storytelling et sont devenus des références. C’est le cas de Robert Cialdini par exemple (lisez Influence, The psychology of persuasion).

Vos concurrents

Ne cherchez pas toujours bien loin ce qui vous tend les bras. Étudiez ce que proposent vos concurrents, vos confrères. Certains sont très doués pour attirer les foules ? Décortiquez ce qu’ils font, leur manière d’écrire, de parler, de se comporter. Vous allez vite trouver des astuces, des façons de faire que vous pouvez vous approprier.

Il n’y a pas de mal à faire cela, tout le monde le fait.

L’important n’est par contre pas de faire à l’identique, mais de personnaliser ce que vous allez faire.

Personnalisez vos contenus

Vous avez un vocabulaire qui vous est propre, une façon de vous exprimer, mettez les en avant.

Vous avez vécu des situations particulières ? Vous les vivez encore ?

Parlez-en.

Mettez-vous en scène

Quand je crée un contenu sur la photographie je peux me contenter de donner une liste de conseils.

Ce n’est pas passionnant.

Il n’y a pas d’histoire associée, pas de vécu.

Je préfère raconter comment cette idée m’est venue, comment je me suis comporté dans une situation précise, ce qui a fonctionné et ce qui a raté.

Faites vibrer ceux qui vous suivent

Quel que soit votre parcours et votre domaine d’activité, vous avez forcément des anecdotes à raconter.

Vous avez forcément vécu des situations particulières et étonnantes.

Vous avez forcément des détails qui apportent une dimension complémentaire, distrayante, drôle, surprenante, …

Ce qui va faire la différence entre les autres et vous, outre votre degré de pertinence, c’est votre façon d’amener les choses.

Parlez de vous

C’est le plus difficile à accepter lorsqu’on début dans la création de contenus, mais pour être passionnant il faut parler de vous.

En parlant de vous, vous allez permettre à ceux qui vous découvrent de s’identifier à vous, de réaliser qu’ils sont comme vous. Et s’ils sont comme vous alors ils peuvent vous suivre, ils se sentent en confiance.

Depuis que j’ai personnalisé mes contenus, j’ai des relations bien plus intéressantes avec les gens qui me suivent.

Quand je raconte ce qui m’est arrivé pendant le week-end, ou lors d’un voyage, je parle de moi, je permets aux autres de réaliser qu’ils sont comme moi, que nous fonctionnons de la même façon. Ils savent que je les comprends et que je peux les aider puisque nous sommes proches.

Si, à l’inverse, les gens qui me découvrent réalisent que nous sommes différents, ils ne vont pas me suivre et c’est tant mieux. Je ne cherche pas à satisfaire tout le monde.

Le storytelling en conclusion

Pour développer votre audience et vous faire connaître, il faut apprendre à raconter des histoires et parler de vous. Il faut apprendre à raconter vos histoires et pratiquer le storytelling.

C’est en développant cette compétence que vous allez pouvoir créer des contenus fascinants, que vous allez passionner les autres et qu’ils auront envie de vous suivre.

C’est difficile, j’ai encore beaucoup à apprendre, mais si j’y arrive, vous pouvez y arriver aussi. Je n’ai pas reçu ce don à la naissance.

Quel est le principal problème que vous rencontrez pour développer votre audience en créant des contenus pour les autres ?

Lancez la discussion sur "Storytelling et création de contenus : soyez passionnant, faites vibrer ceux qui vous suivent, personnalisez !"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.