Quel réseau social choisir ? Celui qui rapporte le plus !

Une lectrice me disait récemment je papillonne d’un réseau à l’autre sans vraiment faire mouche, enfin … je pense ! Et vous êtes probablement nombreux dans le même cas. C’est d’ailleurs ce qui ressort du récent sondage lecteurs.

Je vous avais promis de tenir compte de vos réponses pour mieux répondre à vos attentes : voici le premier article d’un dossier consacré au choix d’un réseau social et au développement de votre présence en ligne.

Comment choisir un réseau social parmi Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Google Plus

Réseaux sociaux : je suis perdu !

Vous êtes nombreux à me contacter pour me demander quel réseau social utiliser, à être perdus face à l’abondance du choix. Et vos remarques reviennent en boucle : Facebook il paraît que c’est pas efficace, Twitter je ne sais pas quoi en faire, Instagram je n’ai rien à montrer, LinkedIn c’est juste un carnet d’adresses, …

Je passe sur les arguments comme j’ai peur d’afficher mon nom en public ou autre je n’ai pas le temps. Si vous ne voulez pas qu’on parle de vous en public, oubliez le web. Si vous n’avez pas le temps, révisez vos objectifs. Mais arrangez-vous au moins pour terminer la lecture de ce premier article. Il devrait vous permettre de réaliser que se montrer en public n’est pas mortel et que le problème du temps est un faux problème.

Si vous me lisez, c’est que vous éprouvez le besoin de développer votre présence en ligne pour attirer plus de monde sur votre site, identifier de nouveaux clients, générer des opportunités de vente ou d’emploi. Mais que vous ne savez pas nécessairement comment vous y prendre. Je vous disais récemment que les réseaux sociaux ne font pas vendre mais qu’ils y contribuent. J’ai bâti mon activité actuelle en bonne partie grâce aux réseaux sociaux et c’est ce que je m’efforce de vous raconter au travers de ce blog. Je vais donc en toute logique vous expliquer comment vous-aussi vous pouvez le faire.

Soyez là où sont vos clients

La première chose à retenir est qu’il y a des réseaux à étudier en priorité car tous ne se ressemblent pas. Pourquoi ? Parce que le but du jeu est d’être là où sont vos clients. Vous manquez tous de temps, vous me l’avez mentionné dans le sondage, pourquoi donc en perdre encore un peu plus en cherchant à développer une présence là où vos clients potentiels ne sont pas ?

Les deux familles de réseaux sociaux

Il existe deux familles de réseaux sociaux : les réseaux généralistes et les réseaux de niche. Facebook, Twitter, Instagram sont généralistes. Ils sont fréquentés par tout le monde. LinkedIn et Google Plus sont des réseaux de niche. Ils sont fréquentés par des personnes ayant une bonne raison d’être présentes sur ces supports là plutôt que d’autres.

Lorsque vous allez citer votre page Facebook ou votre compte Twitter, la plupart des gens vont vous comprendre. Ce ne sera pas le cas si vous mentionnez votre compte LinkedIn ou Google Plus. Faites le test si vous en doutez.

Gérer cinq réseaux sociaux c’est impossible !

C’est vrai et je ne vous conseille pas de vous lancer dans une telle aventure. Vous allez perdre votre temps et votre énergie pour des résultats médiocres. Choisissez par contre deux réseaux à cibler en priorité et oubliez les autres. Pourquoi deux ? Parce que vous ne savez pas à l’avance quel réseau va vous être le plus utile et qu’en travaillant sur deux réseaux en parallèle vous allez gagner du temps.

Facebook

Pourquoi utiliser FacebookSouvent décrié, toujours critiqué, Facebook n’en reste pas moins le réseau le plus utilisé actuellement. Les jeunes générations y sont moins présentes mais c’est au bénéfice des autres qui sont bien souvent représentatives des populations que vous ciblez. Qu’on l’apprécie ou non, il faut reconnaître que Facebook a de quoi séduire : diversité des outils de communication, statistiques complètes, gestionnaire de publicités, coûts réduits.

Ne croyez pas ceux qui vous disent que développer vos activités sur Facebook est une perte de temps, c’est faux. La portée est en baisse ? C’est fait pour favoriser la qualité des échanges. Il faut payer pour être vu ? Comme toujours quand on fait de la communication et du marketing. C’est trop cher ? Facebook est le support le moins onéreux du moment, loin devant la publicité sur le web et les médias traditionnels (presse).

Nous utilisons Facebook à titre personnel en priorité. Cela signifie que ce que vos contacts font de Facebook concerne leurs activités personnelles, leurs loisirs, leurs passions. Si votre activité est grand public, qu’elle touche aux préoccupations personnelles de vos clients, alors Facebook est le réseau à privilégier.

Si vos activités touchent aux préoccupations professionnelles de ces mêmes contacts, dans l’industrie particulièrement, oubliez Facebook. Très peu de gens utilisent ce réseau pour parler de sujets professionnels et de leurs entreprises et vous perdrez votre temps.

Twitter

Pourquoi utiliser TwitterTwitter s’est imposé comme le support de communication et d’information privilégié d’une bonne partie de la planète. Pourquoi ? Parce que c’est rapide, gratuit et que vous pouvez toucher à peu près n’importe qui n’importe quand, de votre voisin au PDG d’une multinationale. Essayez de faire pareil avec l’email ou le téléphone ! Les profils Twitter sont publics (si le vôtre est privé c’est une erreur) et référencés dans les moteurs de recherche. Tapez simplement dans Google « [nom de la personne] sur Twitter » et vous obtenez immédiatement son compte Twitter s’il existe.

Un compte Twitter s’échange facilement : en signature de mail, sur une carte de visite, sur un site web, dans une conversation. Et bien plus facilement qu’une adresse email ou un numéro de portable. Notre boîte email, notre messagerie sont plus personnelles, nous n’apprécions pas de recevoir des messages d’inconnus. Et donc nous les diffusons peu. Avec Twitter c’est différent : le but d’une présence sur ce réseau est de communiquer, nous donnons donc aisément notre compte.

Instagram

Pourquoi utiliser InstagramQuoi, Instagram ? Le réseau dont je disais il y a quelques mois l’avoir délaissé ? Oui, celui-là même. Mes besoins ont évolué, Instagram a évolué. A titre personnel, Instagram ne m’intéresse toujours pas, je partage mes photos sur un réseau de photographes (un réseau « de niche » – Oggl). Mais Instagram me permet d’illustrer ce que je fais, mon quotidien. En tant que blogueur, c’est une façon intéressante de diversifier mes publications.

Si votre activité est centrée sur l’image, n’hésitez pas une seconde et adoptez Instagram. Les photographes s’y font remarquer par les marques, et c’est un canal de communication évident. Si vous êtes régulièrement présent sur des salons, des séminaires ou que l’événementiel est votre métier, si vous avez du mal à faire comprendre votre activité, utilisez Instagram : une image bien choisie en dira plus long que bien des mots.

Linkedin

Pourquoi utiliser LinkedInLinkedIn est un réseau social professionnel. A la fois carnet d’adresses sans limite et outil de mise en relation pertinent, LinkedIn devient petit à petit une plateforme d’expression et de communication étendue. LinkedIn a su faire ce que d’autres n’ont pas réussi – Viadeo par exemple – devenir le standard en la matière. Et nous sommes tous pareils : nous allons là où nos contacts sont. Si vous cherchez à développer des relations professionnelles, si vous êtes en recherche d’emploi, concentrez vous sur LinkedIn et oubliez les autres réseaux pros. Mieux vaut un profil LinkedIn bien géré que plusieurs profils mal suivis.

Google Plus

Pourquoi utiliser Google Plus« Google plus, c’est mort. Plié. » Vous êtes nombreux à penser que le réseau social de Google n’a plus d’avenir et qu’il est inutile d’y passer du temps. Je ne partage pas cet avis. S’il est vrai qu’à ce jour l’incertitude règne sur l’évolution de Google Plus, je ne vois pas Google faire table rase et supprimer son réseau sans le recycler d’une façon ou d’une autre.

En attendant de savoir ce que ce réseau deviendra, il reste une formidable plateforme de services et de référencement. Vous avez un commerce, une activité locale, vous gérez un blog ? C’est le support à privilégier pour votre référencement et votre visibilité.

Et maintenant, on fait quoi ?

Vous devez maintenant avoir une vision plus claire de l’intérêt des principaux réseaux sociaux : je vous invite à en choisir deux sur lesquels vous allez mettre tous vos efforts. Selon la nature de votre activité, voici quelques règles pour faire votre choix :

  • activité grand public, vente de produits ou services au particulier : Facebook, Twitter
  • activité industrielle, clients entreprises, grands comptes : Twitter, LinkedIn
  • relations d’affaires, recherche d’emploi, développement international : LinkedIn, Twitter
  • éducation, enseignement : Twitter, Instagram
  • arts et imagerie : Facebook, Instagram

Ces choix sont arbitraires, ils sont d’ailleurs contestables et je vous invite à les contester. Mais si vous êtes totalement perdu(e), c’est une bonne base de départ. Regardez ce que vos concurrents font sur ces mêmes réseaux, interrogez vos proches, demandez-leur quels réseaux ils fréquentent, et affinez votre choix. Prenez un peu de temps pour le faire, vous éviterez d’en perdre par la suite.

Maintenant la mauvaise nouvelle c’est qu’il va falloir faire des efforts : les réseaux sociaux c’est tout sauf de la magie. Mais la bonne nouvelle c’est qu’en adoptant une présence réfléchie, vous allez avoir des retours consistants !

QUESTION : vous ne vous reconnaissez pas dans les exemples cités ci-dessus ? Décrivez moi votre situation et je vous aide à faire le bon choix !

12 Commentaires sur "Quel réseau social choisir ? Celui qui rapporte le plus !"

  1. Bonjour,
    Primo merci pour les explications sur les différences entre les réseaux sociaux.
    Pour ma part je cherche juste à pourvoir lire ou me renseigner sur certaines associations (humanitaires- idées en tout, etc.) ou particuliers qui ne sont visible que sur les réseaux. Je n’ai pas forcément envie qu’on m’identifie (j’ai rien à vendre ou a transmettre, so far. Donc l’idée serait juste de prendre connaissance de ce qui se fait via les réseaux sans m’afficher ( je vous rassure je ne suis pas parano). Et bien sûre après avoir vu de plus près ce qu’il en est peut-être, que je ne pourrais plus m’en passer? Mais pour l’instant c’est plus pour me familiariser avec ce système. Peut-on donner un pseudonyme ou justement non car l’idée est de se faire connaître?
    Par avance merci de votre retour.
    Bonne fin de journée

    • Je pense que l’idée est d’assumer sa présence en intervenant le moins possible dans votre cas. Si toutefois vous souhaitez un jour réagir à une publication pour une raison bien valable utiliser un pseudo peut se révéler plus handicapant que votre nom, c’est à réfléchir.

  2. Bonjour,
    J’ai près de 500 contacts choisis très minutieusement sur Linkedin. J’ai un blog et une boutique en ligne. Comment les mobiliser pour qu’ils soient tentés de consulter mon blog et ma boutique ?
    Merci

    • Avoir un réseau est déjà une bonne chose. Mais il faut aussi l’activer, l’intéresser. Pour cela le blog est le canal à favoriser : en publiant des contenus qui répondent à la demande de ces contacts, en attirant de nouveaux contacts. LinkedIn sert ensuite de relais aux articles du blog.
      Et pour vraiment mobiliser tout ce petit monde, il faut créer une liste mail et leur envoyer les articles du blog directement, leur montrer la valeur de vos offres et petit à petit ils vont venir.
      Je résume un peu vite mais l’idée est de gérer le faire-venir en attirant par des contenus pertinents, et de convertir ensuite vers la boutique.

  3. Tout à fait pour être le plus efficace possible, il faut avoir une stratégie de présence et ainsi choisir les bonnes plateformes, pour aller vers ses clients. Chaque plateforme à ses objectifs, comme Facebook et Twitter qui sont incontournables. Mais aussi, certains réseaux sociaux de niches, ont une importance d’avoir une présence, suivant sont secteur d’activité, comme par exemple third.fr pour l’immobilier ou encore scoop.it pour la veille. Ces supports peuvent être englober dans sa stratégie, sans pour autant s’éparpiller sur les différentes plateformes et perdre du temps. Après être inscrit c’est bien, mais c’est quand communiquant que le retour sur investissement se fera.

  4. Christophe Broquet | 30/09/2014 at 18:16 | Répondre

    Comme toujours, c’est clair, net et sans bavures 😉 Je partage totalement le fait que Facebook est un standard du quotidien et que les « pros » que nous tentons de capter sur des réseaux « pros » sont aussi sur Facebook hors du temps de travail…

    • Merci Christophe, sans bavures je ne sais pas 🙂 Cela reste une vision personnelle bien évidemment, mais affinée depuis quelques années autant en B2B qu’en B2C sur différentes cibles, du particulier au Grand Compte en passant par les startups et les PME-PMI. Et ce que je cite ici est le résumé de mes différentes expériences, en sachant que ce monde-là évolue assez vite aussi.

  5. Pierre cateland | 30/09/2014 at 17:01 | Répondre

    C’est curieux, vous ne parlez pas de Viadeo ?

    • Effectivement Pierre, car Viadeo ne fait plus partie – selon moi – des réseaux leaders du moment. Je préfère largement focaliser mes efforts sur LinkedIn qui s’avère bien plus intéressant en terme de retours sur investissement. De plus Viadeo est très franco-français, ce qui peut être un inconvénient selon vos besoins.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.