LinkedIn rachète Slideshare, service de partage de contenus professionnels

Dernière mise à jour : 04/06/2014

LinkedIn annonce ce vendredi 4 mai le rachat de Slideshare, le service en ligne de partage de contenus professionnels, pour la somme de 119 millions de dollars. La consolidation continue dans le monde des médias sociaux après l’annonce du rachat d’Instagram par Facebook ces derniers temps.

Logo LinkedIn

Logo Slideshare

 

Slideshare est peu connu du grand public, mais le service s’est fait une jolie place dans le monde professionnel en offrant des capacités étendues de partage de documents. Il est ainsi excessivement simple de mettre en ligne des présentations de type Powerpoint ou des vidéos, de les diffuser librement, avec possibilité de les afficher plein écran pour permettre, par exemple, une présentation à distance.

Slideshare est également beaucoup utilisé comme source d’information pour tous ceux qui cherchent des renseignements sur un produit, une société. Avez-vous déjà d’ailleurs essayé de chercher les présentations de vos concurrents sur Slideshare ? Elles y sont probablement et c’est un excellent moyen d’apprendre des choses très intéressantes !

Acquistion Slideshare par LinkedIn

Slideshare propose également un service de pages d’entreprises, un principe largement utilisé par certains groupes, comme IBM.

Quelques chiffres sur Slideshare : les utilisateurs y ont déjà déposé près de 9 millions de présentations. Les visiteurs fréquentant la plateforme sont près de 29 millions par mois selon comScore, organisme de mesure de trafic.

Le réseau LinkedIn est lui le réseau le plus développé dans le monde des réseaux professionnels avec près de 161 millions de comptes. Il permet à quiconque s’inscrit sur le site de nouer des relations avec ses pairs, de participer à des groupes de discussions, de publier ses informations professionnelles.

Pourquoi LinkedIn rachète Slideshare ?

Cette acquisition a du sens pour LinkedIn. En effet le réseau intègre déjà la publication des présentations Slideshare grâce à une collaboration entre les deux entreprises qui n’est pas récente. Cette intégration a d’ailleurs été renforcée ces derniers mois.

Il est également intéressant, en temps que professionnel, de pouvoir mêler habilement messages courts – LinkedIn news – et contenus plus consistants – Slideshare – en un seul et même espace de présentation. En tant qu’utilisateur professionnel de LinkedIn, je reconnais que pouvoir afficher des contenus ‘longs’ sur une page LinkedIn et garder l’audience captive sur LinkedIn plutôt que de l’envoyer sur un site externe au risque de perdre l’attraction est un point qui m’intéresse.

La mobilité est un des enjeux actuels, probablement la suite logique du Web 2.0, et LinkedIn dispose des outils pour favoriser ce type d’usages. J’imagine aisément la possibilité étendue – à venir ? – de disposer de ses présentations sur un appareil mobile. Plus besoin de transporter un ordinateur lourd et encombrant, à l’autonomie limitée, et diffusion possible depuis une tablette ou un smartphone par exemple.

Autre argument de poids pour LinkedIn, le trafic associé au réseau Slideshare qui devrait permettre au réseau professionnel de connaître un nouvel essor et de distancer encore un peu plus ses concurrents comme Viadeo. Ce dernier connaît une belle progression également mais LinkedIn est plus facilement utilisé par les professionnels des entreprises internationales. Intégrer Slideshare est donc un atout supplémentaire pour LinkedIn qui renforce ainsi sa position dominante.

A l’inverse des arguments évoqués lors du rachat d’Instagram par Facebook, la valeur d’un compte utilisateur en particulier, ce rachat là me semble découler d’une autre logique. Une logique de positionnement sur un marché plus restreint que celui des réseaux grand public, mais un marché d’avenir pour le monde des entreprises. Tout comme il est inconcevable aujourd’hui qu’une entreprise ne possède pas de compte Twitter ou de page Facebook selon la nature de ses activités, il me paraît inconcevable qu’elle ne soit pas présente sur les réseaux professionnels. LinkedIn permet cette présence, l’apport des fonctionnalités de Slideshare ne peut que renforcer la pertinence du réseau et son développement.

Je ferai évoluer cette première réaction dans les jours qui viennent, quand de plus amples informations seront disponibles auprès des deux compagnies. Par contre vous avez forcément un avis sur cette acquisition, une position, un questionnement. Venez en discuter en laissant un commentaire, je suis très intéressé par vos avis et réactions. A vous !

 

2 Commentaires sur "LinkedIn rachète Slideshare, service de partage de contenus professionnels"

  1. Merci Christophe pour cet avis très pertinent. Intéressante perspective en effet que l’enrichissement du CV par le biais de ses propres publications. Si l’on dérive ce modèles, sachant que LinkedIn permet déjà l’intégration de flux WordPress, je n’ose imaginer la perspective de rachat de WordPress.org … Sans aller si loin, la gestion de son identité numérique est probablement une des problématiques que nous aurons à gérer désormais (si ce n’est pas déjà le cas), ce dont tout le monde n’a pas vraiment conscience encore.

  2. Effectivement très intéressant à plus d’un titre. Aussi bien du point de vue de l’entreprise que de leurs cadres et de l’interaction des deux. On imagine aisément que dans les relations commerciales, l’identité numérique des uns et des autres va être « épaissie » par la masse de la documentation que l’on produit. Le CV des individus sera ainsi enrichis par le volume et la qualité de leurs publications non seulement dans les processus d’embauche, mais dans l’interaction commerciale ou technique. On imagine aisément que les uns et les autres préférerons travailler avec ceux qui donnent en un ou deux clics les éléments de réflexions nécessaires à la collaboration.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.