Dossier Google Plus : Vous attendez quoi ? 3/6

Dernière mise à jour : 04/06/2014

Si vous avez parcouru le premier article de ce dossier consacré à Google Plus, alors vous savez que le réseau social de Google est un passage obligé (si, si) et vous avez d’ailleurs probablement déjà envisagé de l’utiliser. Je profite de ce troisième article pour détailler ma méthode personnelle, ce que j’en fais et comment j’ai configuré mon profil. Autant de pistes pour démarrer et réaliser que contrairement à ce que vous pourriez penser, utiliser Google Plus au quotidien est très simple et rapide.

Point de vue en baie de Somme

Votre profil Google Plus est votre fenêtre sur le monde – Illustration TdV

Mon profil : c’est moi

Google Plus rapproche les gens qui ont des préoccupations communes. Il est donc particulièrement critique de renseigner au mieux votre profil pour que l’on puisse très vite savoir à qui l’on a affaire. Et vous ferez de même de votre côté en visualisant le profil des autres. Pour voir passer des dizaines de profils tous les jours, j’avoue que j’ai vraiment besoin d’une description claire et précise de qui vous êtes pour vous « encercler« . Voici comment procéder.

L’approche « profil » est totalement différente sur Google Plus de celle que vous pouvez connaitre sur Facebook. Rappelez vous que sur Facebook vous vous liez à des « amis », et que normalement vous savez ce que font vos amis, ce qu’ils aiment, leurs sujets favoris. Sur Google Plus, vous allez suivre des amis aussi mais également, je vous le souhaite, beaucoup d’inconnus. C’est donc grâce au profil que vous allez pouvoir identifier qui est intéressant à suivre ou pas. Voici ce que contient mon profil à l’instant où j’écris cet article (le contenu évoluera forcément dans le temps avec l’évolution de mes centres d’intérêt).

Notez bien que la description est ce qui apparait quand on survole un compte, une pratique très courante sur Google Plus. Inutile de dire que ce qui est mentionné ici est crucial.

profil Google Plus

Personnellement j’apprécie de voir très vite à qui j’ai affaire. Dans la section « description », indiquez en une phrase ce qui vous caractérise, faites simple mais utilisez les mots clés les plus parlants. Vous aurez plus de place dans les sections présentation, profession, emploi.

Ma description donne l’essentiel des sujets qui font mon quotidien :

Un monde pro orienté web, médias sociaux et marketing. Un monde perso orienté photo, motos de caractères, Harley et pour le reste, demandez !

Notez au passage que l’usage de la langue française est une volonté délibérée de ma part, je souhaite en effet de préférence être suivi par des contacts francophones qui correspondent à ma cible (préalablement définie).  A vous de voir ce que vous souhaitez garder privé. Très sincèrement je me moque de savoir quelle est votre religion ou votre parti politique préféré, je n’ai rien renseigné de tout ça, c’est ma vie et pas la vôtre.

Notez que la dernière section de votre profil vous permet d’indiquer des liens vers vos sites et blogs. Je vous engage vivement à renseigner ces champs là, d’abord parce que cela permet à ceux qui s’intéressent à vous de découvrir ce que vous produisez, et ensuite parce qu’il est probable (je n’en ai pas la certitude encore) que Google utilise ces infos au travers de ses différents services dont le moteur de recherche. Un peu de SEO au passage, ça ne peut pas nuire.

Pensez à ajouter les deux illustrations indispensables, votre portrait vous permettra d’être reconnu facilement et l’image de fond agrémente la présentation du profil. J’ai choisi une photo que vous pouvez retrouver sur mes différents comptes, c’est juste un peu de cohérence d’un réseau à l’autre.

Mes cercles : c’est vous

Les cercles Google Plus sont probablement une des meilleures fonctionnalités qui existe sur ce réseau (avec les communautés apparues récemment). Vous avez dans votre vie de tous les jours des cercles d’amis, de relations, chacun caractérisé par un sujet, des intérêts, des façons de faire. Les cercles Google Plus c’est la même chose !

cercles Google Plus Social Media

Créez des cercles pour distinguer les regroupements qui font sens pour vous. Vous suivez des contacts pros ? Créez un cercle … « contacts pros« . Vous avez des talents de photographe ? Créez un cercle « Photographes« . Vous vous intéressez au macramé ? Créez un cercle « Fans de macramé« . Et ainsi de suite. Vous pouvez ajouter un contact dans plusieurs cercles le cas échéant.

Les cercles je n’utiliserai pas …

J’utilise les cercles pour regrouper mes contacts par centres d’intérêts. Mais contrairement à ce que vous pouvez penser, je n’utilise pas les cercles lorsque je poste un message. J’avoue que j’ai un usage bien particulier des cercles, je ne recommande pas nécessairement à tout le monde de procéder comme moi mais voici pourquoi j’ai fait ce choix.

Après une période d’expérimentation en fin d’année dernière, pendant laquelle j’ai posté des messages en différenciant les publications en fonction des cercles, j’ai pris le parti désormais de poster en public la plupart de mes statuts. Vous ne suivez plus ? Voici pourquoi.

J’apprécie énormément les cercles lorsque je consulte mon compte, je parcours mes cercles un à un par thématiques, ce qui me permet de rester concentré sur un sujet et de ne pas m’éparpiller au gré des messages. De même je ne consulte pas tous les cercles de la même façon tout au long de la journée. Mes cercles persos c’est le soir, mes cercles pros c’est en journée. Procéder de la sorte me permet d’être plus exhaustif, de focaliser mon attention sur le sujet du moment et de ne pas perdre trop de temps.

Poster un message public sur Google Plus

Par contre quand je poste un message je n’utilise pas la segmentation par cercles car je pars du principe, toujours le même, que Google Plus est mon espace de partage personnel. Et de fait ce que j’y poste me caractérise, je n’ai donc aucune raison de restreindre la portée de mes messages à une population plutôt qu’une autre. Vous connaissez mon penchant pour la photographie, vous verrez passer des photos régulièrement dans mes publications. Vous me suivez pour la photo, vous verrez passer mes sujets Social Media. Je spamme probablement certains en procédant de la sorte mais c’est un choix et je l’assume.

Je traiterai plus longuement de l’intérêt de poster en mode public si vous êtes blogueur dans le dernier article de ce dossier, mais sachez que si c’est votre cas poster en mode public contribue à votre SEO. Rappelez-vous, vous êtes chez Google !

Il y a quelques messages que je ne poste qu’auprès de certains cercles car ce sont des sujets très atypiques. Ils sont rares d’ailleurs. Tout le reste, tout ce que je ne veux pas rendre public, je ne le poste pas. J’en reste à ce qui est la base d’une présence contrôlée sur les réseaux sociaux : ma vie privée est … privée.

Je partage, tu partages, il partage …

Google a implémenté une fonctionnalité qui fait de l’utilisation des cercles une « killer app ». Vos cercles sont partageables, il vous est donc possible de créer un cercle de contacts autour d’une thématique précise et de partager ce cercle auprès de … vos cercles. Vous suivez ?

Imaginez que vous ayez créé un cercle Google Plus des experts Social Media francophones (c’est mon cas).

Comment partager un cercle sur Google Plus

Vous souhaitez faire connaitre cette liste de profils à vos contacts, pour qu’à leur tour ils découvrent de nouveaux profils traitant des mêmes sujets, qu’ils enrichissent leurs propres cercles. Partagez votre cercle : pour Google, le cercle est un contenu à part entière alors aucune raison de ne pas le partager.

En procédant ainsi vos contacts pourront en quelques clics s’abonner à l’ensemble des profils inclus dans votre cercle. Ils auront le choix d’inclure dans un de leurs cercles existants ces contacts, ou bien de créer un nouveau cercle identique au vôtre. Et de le compléter par la suite. Et de le repartager. Vous imaginez la puissance du système en matière de networking ? C’est tout simplement sans limite. Certains cercles de photographes (une population excessivement bien représentée sur Google Plus) contiennent des centaines de profils que vous pouvez vous approprier en quelques clics.

Il existe également des pages Google Plus recensant les cercles partagés, des services dédiés, c’est une des fonctions les plus innovantes de Google Plus et je l’ai énormément utilisée à mes débuts pour découvrir des profils inconnus.

[Astuce : cliquez sur l’illustration ci-dessus (lien direct) et vous pourrez vous abonner à l’ensemble de mes contacts Social Media francophones. Vous n’y êtes pas ? Laissez un commentaire et je vous ajoute !]

Mais encore …

Je ne vais pas dresser la liste exhaustive des fonctions de Google Plus, il y a bien d’autres articles dédiés qui font ça mieux que moi. Je vous renvoie  vers l’ebook de Guy Kawasaki présenté en introduction de ce dossier si vous souhaitez en savoir plus. Et je vous donne rendez-vous pour la suite de ce dossier avec un nouvel article qui traitera du partage sur Google Plus.

Puisque je n’ai pas été exhaustif, vous avez forcément une question, quelle est-elle ?

Lancez la discussion sur "Dossier Google Plus : Vous attendez quoi ? 3/6"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.