Dossier Google Plus : vers de nouveaux horizons ? – 1/6

Dernière mise à jour : 04/06/2014

Google a lancé son réseau social Google Plus en France en juin 2011. Ce réseau dont certains se plaisent à dire qu’il est une coquille vide présente bien des avantages face aux autres réseaux que sont Facebook et Twitter. Avec le recul, et une nouvelle approche, j’ai découvert tout ce que Google Plus peut m’apporter et je vous propose de vous présenter ma vision au travers d’un dossier de plusieurs articles.

Les quais à Port-Camargue, de nouveaux horizons pour Google Plus

Vers de nouveaux horizons – Illustration TdV

J’ai eu l’occasion de tester Google Plus lors de son lancement, un peu par curiosité, beaucoup par ce que dans Google Plus il y a … Google. Bien qu’étant utilisateur de Facebook et Twitter à titre professionnel, j’étais intéressé à voir ce que proposait ce nouveau venu et pourquoi il pouvait avoir l’intérêt que Google voulait bien y voir.

Je n’ai pas insisté très longtemps et j’ai délaissé assez vite Google Plus pour plusieurs raisons. Manque de compréhension du fonctionnement, manque de participations, manque de fonctionnalités, probable surdose de réseaux sociaux ont fait que je ne me suis plus intéressé à ce réseau jusqu’à ce que je lise quelques articles à l’automne. Ces articles m’ont fait comprendre en quoi ce réseau, différent des autres, allait servir mes objectifs. Et depuis quelques mois j’ai adopté Google Plus (et délaissé Facebook à titre personnel) et je ne le regrette pas.

Comme vous êtes déjà plusieurs à m’avoir posé des questions sur le pourquoi du comment, j’ai choisi de préparer ce dossier, sur le modèle du précédent sur la curation de contenus, pour présenter ma vision de Google Plus et pourquoi je lui trouve de l’intérêt.

Ce dossier va comporter 6 articles en complément à cette introduction. Les intitulés peuvent encore évoluer en fonction de vos premiers retours mais j’aimerais aborder les différents usages que j’ai du réseau au travers de ces sujets  :

  • vous allez utiliser Google Plus mais vous ne le savez pas encore
  • premiers pas, premiers cercles
  • lire c’est bien, participer c’est mieux
  • quelques outils pratiques
  • comment avoir des followers (mais pas trop)
  • si vous êtes blogueur, lisez ceci

Je vous invite à réagir à chaque article sans attendre la publication des suivants, c’est ainsi que je pourrai compléter le dossier et l’enrichir de vos remarques. De même, comme pour chacun de mes billets sur ce blog, je suis preneur de toutes vos remarques, réactions, questions, afin que le contenu que je produis soit encore plus intéressant.

Pour l’occasion je vous invite à me rejoindre sur Google Plus ou à y faire vos premiers pas si vous n’êtes pas encore inscrit.

En préambule au dossier, je vous engage à télécharger l’ouvrage de Guy Kawasaki « What the Plus », version ebook PDF, c’est une mine d’or et il est désormais gratuit, profitez-en !

ebook What the plus guy kawasaki téléchargement gratuit

 

Avant d’aller plus loin, vous êtes sur Google Plus vous-aussi ?

 

12 Commentaires sur "Dossier Google Plus : vers de nouveaux horizons ? – 1/6"

  1. Expérience similaire mais j’utilise beaucoup Google Plus avec un groupe limité de personnes avec qui je travaille. Cela fait des espaces de partage et de discussion très complet, sans parler des hangouts

  2. Je suis moi aussi sur Google+, depuis le lancement. Je n’ai jamais accroché à Facebook (et je n’y accroche toujours pas), mais j’ai tout de suite accroché à Google+ (et ne le regrette toujours pas) !

    • Les usages ne sont pas nécessairement les mêmes mais l’instabilité chronique de Facebook fatigue en effet.

      • Instabilité chronique ? Que veux-tu dire ?

        J’ai depuis un peu essayé Facebook et, pour la partie qui m’intéresse le plus (composition), je trouve Facebook en tous poiints inférieur à Google+ (pas de formattage, difficile de modifier un texte…

        • Je veux dire que Facebook n’arrête pas de changer : de présentation, de comportement, de règles, sur les pages comme les profils et il est difficile d’adopter une stratégie de communication stabilisée quand le réseau sur lequel on communique ne l’est pas. Google Plus évolue beaucoup aussi mais sans modification structurante de son comportement.

  3. Ah, quand on est populaire! Vous m’avez incité à aller voir ce « machin », moi qui ai un peu laissé tomber Facebook (un peu fatigué du manque d’intuitivité) pour me concentrer aux réseaux sociaux professionnels. On va voir…

  4. Je viens de m’inscrire, j’attends la suite de tes articles avec impatience, parce que jusque là, je ne suis pas plus motivée que ça 😉

  5. Oui, je suis sur G+ avec un compte perso et des pages entreprises.
    Hâte de lire les articles suivants…

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.