Dites ce que vous faites, faites ce que vous dites

Je suis allé voir récemment un ami photographe qui prépare une exposition collective pour laquelle j’ai répondu à l’appel à projet.

Je suis arrivé avec une sélection de photos qui reflète le travail en cours que je mène sur ma commune (je m’intéresse à la mutation du territoire urbain).

Il fallait en retenir cinq pour le dossier à soumettre au jury.

Nous ne les avons pas trouvées.

Dites ce que vous faites, faites ce que vous dites

Je suis pourtant rentré satisfait de cette séance de travail.

Je me suis remis au travail et j’ai constitué une nouvelle série.

J’ai soumis cette nouvelle sélection. C’était mieux, j’avais trouvé un fil conducteur et des idées nouvelles.

Deux heures plus tard tout était à refaire. Encore.

Je suis reparti …

La sélection finale n’a aujourd’hui plus rien à voir avec les précédentes.

Le fil conducteur n’est plus le même. Il manque des photos que je vais devoir faire.

Mais le résultat est pourtant bien là.

La série prend corps.

Mon projet initial trouve toute sa justification.

Pourquoi je vous raconte ça ?

En tant que blogueur photographe je passe des heures à expliquer à mes abonnés ce qu’ils doivent faire pour faire de meilleures photos, pour les trier et produire des séries créatives.

J’ai écrit des articles, tourné des vidéos, chroniqué des livres sur le sujet.

Je sais ce qu’il faut faire pour éditer des photos.

Et pourtant j’éprouve le besoin d’aller voir quelqu’un d’autre capable de porter un regard neutre sur mon travail.

C’est valable pour vous aussi

Quand vous créez des contenus pour le web et les réseaux sociaux pour développer votre audience c’est pareil.

Vous partagez votre expertise, vous savez de quoi vous parlez, vous présentez vos produits et services en professionnel.

Mais vous pouvez toujours faire mieux.

Soumettez votre travail de publication à quelqu’un d’autre, capable de l’évaluer, de vous faire un retour.

Avec le temps vous avez développé une routine

Vous utilisez les réseaux sociaux de la même façon, vous écrivez le même type d’article sur votre blog, vous faites les mêmes vidéos sur YouTube.

Seul un regard extérieur qualifié peut vous permettre de savoir où vous en êtes, si ce que vous faites correspond à ce que vous dites.

Dites ce que vous faites. C’est bon pour votre audience.

Faites ce que vous dites. C’est bon pour vous.

Si c’est bon pour vous c’est bon aussi pour votre audience.

Lancez la discussion sur "Dites ce que vous faites, faites ce que vous dites"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.