Comment écrire un article de blog et le publier en 10 étapes

Écrire un article de blog, ce n’est pas « écrire du texte » et « le mettre en ligne ». Pour avoir une chance que votre article soit lu, il vous faut respecter les codes de la publication web. Pour cela, mieux vaut avoir une méthode aboutie pour éviter d’oublier les points essentiels.

Voici comment je procède et comment vous pouvez faire vous-aussi, je vous indique au passage les outils qui me facilitent la tâche.

Comment écrire et publier un article de blog en 10 étapes

Écrire un article de blog : mon process

Lorsque vous voulez écrire un article de blog, il vous faut un process. Ce process est personnel, c’est votre blog, votre façon de raisonner, d’écrire, votre emploi du temps. Mais au-delà de ces considérations personnelles, il y a des fondamentaux à respecter sans quoi vos articles n’auront pas la visibilité qu’ils méritent.

Mon process de publication d’articles comporte dix étapes.

10 ? Tout ça ?

Vous pensez que c’est beaucoup, que l’on peut faire plus simple, que que que …

Oui, mais non.

Ce process a fait ses preuves, je suis blogueur depuis 2007, J’ai affiné ce process d’années en années, en tenant compte des évolutions du web, des moteurs de recherche et des habitudes de consultation de contenus par mes lecteurs.

Note : dans la suite de cet article, je considère que vous savez de quoi vous allez parler dans vos articles, il n’est donc question que d’écrire et de publier. Si c’est le contenu de l’article qui vous pose problème lisez ceci ou encore cela.

ETAPE 1 : Écrire

Tout commence par l’écriture. J’ai fait le choix d’un outil simple à utiliser, disponible sur tous les appareils que j’utilise au quotidien (iPad, iPhone et ordinateur), synchronisé, car je commence souvent à écrire sur un appareil avant de continuer sur un autre.

J’utilise Evernote pour écrire mes articles. Ce n’est ni le plus moderne, ni le plus beau, ni le plus souple des outils mais par expérience c’est le plus fiable.

D’autre part j’utilise aussi Evernote pour gérer ma base de données personnelle, ainsi tout est intégré et je n’ai pas à changer d’outil pour écrire ou à faire de copier-coller improductifs.

ETAPE 2 : Relire

Pour bien écrire un article de blog, il faut bien relire.

Ne pensez pas qu’un texte écrit d’une traite est prêt à être publié. Outre les inévitables coquilles et fautes d’orthographe, il vous faut relire votre article pour le simplifier, l’aérer, le rendre plus lisible (les anglo-saxons disent « scannable »).

Sachez en effet que vos lecteurs ne vont pas lire l’intégralité de votre article, ils vont le survoler, il est important que leurs yeux accrochent l’essentiel pour leur donner envie de faire une seconde lecture plus aboutie s’ils le souhaitent.

Je relis et corrige dans Evernote, c’est logique puisque c’est là que mon brouillon réside. Et comme dit plus haut, ce brouillon est accessible partout, c’est d’autant plus simple pour moi de le relire.

Si je dois faire relire mes articles avant publication, je partage ma note Evernote, encore des copier-coller en moins entre mon relecteur et moi.

ETAPE 3 : Transfert sur le blog

L’article relu est prêt à être posté sur mon blog. J’ai fait le choix de passer par le service Coschedule pour préparer la publication de mon article dans WordPress.

Pourquoi Coschedule ? Parce qu’il va me servir un peu plus tard à faire connaître mon article, que l’utiliser dès cette étape me fait gagner du temps par la suite, et aussi parce qu’Evernote est Intégré à Coschedule : le contenu de la note qui contient mon article est envoyé sur WordPress en quelques clics, c’est Coschedule qui se charge de tout faire.

Notez que Coschedule s’intègre aussi avec Google Docs si vous ne voulez pas utiliser Evernote.

ETAPE 4 : Mise en page

Une fois le texte importé dans WordPress, j’ouvre l’article et je fais la mise en page (titres, sous-titres, citations, italiques, …).

Je préfère utiliser l’éditeur WordPress car je peux ainsi visualiser très vite ce qui va ou non, modifier le code au besoin (par exemple insérer un shortcode) et m’assurer que l’aspect visuel de mon article est satisfaisant.

ETAPE 5 : Ajout d’un visuel

Bien que cela me prenne du temps, j’ajoute toujours un visuel en début d’article.

Ce visuel agrémente la présentation, attire l’œil du visiteur, participe au référencement (dans Google Images) mais il sert aussi – surtout – à illustrer les messages sur les réseaux sociaux.

Sans visuel, un post sur Twitter ou Facebook est peu engageant. Déjà que le taux d’engagement est en chute libre sur les réseaux, évitons d’en rajouter !

Pour créer un visuel j’utilise Canva (service web ou application iPad) ou Adobe Spark. J’ai une préférence pour ce dernier, gratuit, qui permet de récupérer automatiquement des photos d’illustration libres de droit, c’est plus long dans Canva.

De plus Canva ne permet pas de redimensionner les visuels à la demande dans sa version gratuite, Adobe Spark Post le fait.

Enfin je peux lier mes galeries photos personnelles hébergées par Lightroom / Adobe Cloud avec Adobe Spark Post, ce qui me permet d’utiliser mes photos dans mes visuels sans rien copier-coller à nouveau.

ETAPE 6 : Insertion des liens

Un article de blog doit contenir deux types de liens : des liens internes et des liens externes.

Les liens internes pointent vers un ou plusieurs articles publiés précédemment. Ils permettent de compléter l’article en pointant vers d’autres sujets proches, et font découvrir à vos lecteurs vos autres contenus.

Faites des liens vers des sujets ayant un rapport direct avec votre article, c’est préférable pour le référencement.

Les liens externes sont importants pour apporter plus de valeur au lecteur en le renvoyant vers d’autres articles ou sites traitant du même sujet.

Ces liens vous aident aussi à vous montrer, sachez que quand vous ajoutez un lien vers un article posté sur un autre blog, celui-ci reçoit une mention qui lui permet de savoir que vous avez parlé de lui (« Ping back »).

Important : ajoutez la balise rel=nofollow si vous créez des liens vers des sites marchands, des sites d’affiliation ou si vous postez un article sponsorisé, c’est votre référencement qui est en jeu, Google n’aime pas la triche !

ETAPE 7 : Contrôler les critères SEO

Votre article est presque prêt mais il vous reste à vérifier que tous les critères SEO sont respectés.

Il s’agit ici de donner aux moteurs de recherche des informations capitales :

  • de quoi parle l’article (mot-clé, résumé, titres),
  • comment le présenter dans les résultats de recherche (description, SERP et URL),
  • que représentent vos visuels et photos (nom de fichier, balises ALT et TITLE).

Vous devez, dans la mesure du possible, respecter les critères de base du référencement (longueur du texte, répétition du mot-clé).

Si vous utilisez WordPress, installez le plugin Yoast SEO. Il fait le travail pour vous en vous indiquant tout ce que vous devez ajouter ou corriger dans votre article pour que le référencement soit le meilleur possible (ce n’est pas une garantie mais si vous ne le faites pas, vous avez toutes les chances d’être mal référencé).

ETAPE 8 : Prévisualiser

Vous allez penser que je suis parano, c’est vrai, mais je visualise toujours l’aspect final de mon article avant de le publier.

La raison est simple : dans la précipitation on oublie facilement quelque chose, et si vous corrigez après publication, il sera peut-être trop tard !

Google avale vos articles à la vitesse de l’éclair désormais, un blog WordPress bien fréquenté est indexé en quelques dizaines de secondes tout au plus, or c’est la première version qui reste en mémoire chez Google, avant que le robot ne repasse. Toute erreur initiale est donc référencée aussi.

Conclusion : soyez parano.

ETAPE 9 : Publier !

La plus rapide et la plus simple des étapes : appuyez sur « Publier » et hop, c’est fait.

Vous souhaitez programmer votre article ? Choisissez le jour et l’heure et WordPress fera le boulot pour vous.

En utilisant Coschedule, je peux reprogrammer mes publications à l’aide d’un simple glisser-déposer, cela me permet de réorganiser des articles en cas d’actu imprévue, ou chaque fois que j’en éprouve le besoin, sans avoir à ouvrir l’article pour le modifier.

ETAPE 10 : Promouvoir

Où l’on en revient à Coschedule. Si vous ne faites pas la promotion de votre article, personne ne le verra (merci les réseaux sociaux qui ont transformé les lecteurs en picoreurs sans attention).

L’article publié apparaît désormais dans mon calendrier éditorial comme « finalisé ». J’utilise alors les modèles de publications de Coschedule pour préparer mes messages sociaux.

J’ai créé plusieurs modèles selon le blog et le contenu de l’article. Chaque modèle me permet de créer près d’une dizaine de messages sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Pinterest) en quelques minutes. Il me suffit de saisir les textes choisis, les tags et Coschedule se charge du reste.

L’outil crée tous les messages, ajoute les images et les liens raccourcis et programme l’ensemble tel que je l’ai spécifié dans le modèle. Je n’ai rien à faire.

EN RÉSUMÉ

Avec une méthode adaptée, en réduisant les opérations manuelles, vous pouvez écrire un article de blog chaque jour.

Le principe est simple : découper l’ensemble des opérations à réaliser en autant de tâches unitaires, qui prennent chacune peu de temps.

L’autre avantage de cette méthode est de différencier le type de tâches : écrire le texte et le relire font appel à deux zones différentes de votre cerveau, vous pouvez effectuer ces tâches à deux moments distincts de la journée, voire les sous-traiter (la relecture, pas l’écriture !).

Libre à vous d’adapter ma méthode, je l’affine moi-même au fil du temps et selon les outils que je découvre.

2 Commentaires sur "Comment écrire un article de blog et le publier en 10 étapes"

  1. Très bon article, c’est important de lister toutes les étapes et d’avoir un process clair. Je vais m’en inspirer, merci beaucoup. Juste une petite remarque : je crois que vous avez oublié un lien, il reste (lien) dans le paragraphe sur les réseaux sociaux…

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.