Web et Réseaux Sociaux : cette année on va où ?

Rien de tel que de faire le point sur l’année passée pour savoir sur quoi travailler l’année suivante. Voici ce que je compte développer dans les mois qui viennent en matière de web et réseaux sociaux et pourquoi je vais le faire.

Web et Réseaux Sociaux : cette année on va où ?

En matière de web et réseaux sociaux tout va très vite. De nouveaux services, réseaux et applications arrivent chaque mois et il est facile d’être perdu face à ces nouveautés incessantes et les bouleversements que cela produit – ou pas – dans la sphère web social media.

Pour me baser sur des faits plus que sur des suppositions, je fais toujours un bilan en début d’année afin de mesurer mes succès et échecs de l’année précédente. Voici ce qu’il en ressort en ce début d’année.

Blogs

Contrairement à ce que certains prétendent, les réseaux sociaux n’ont pas encore pris le pas sur les blogs qui restent plus que jamais d’actualité. Les tentatives d’appropriation des contenus par les réseaux comme Facebook n’ont pas encore fait leur preuve. Publier tous vos contenus sur une plateforme externe – par exemple Medium ou Articles – reste risqué si vous voulez garder le contrôle.

Je mise donc plus que jamais sur les blogs auto-hébergés tout en lançant quelques expériences (sur Medium en particulier).

Réseaux Sociaux

J’ai fait des choix en matière de réseaux sociaux que je vais reproduire cette année. Chaque réseau social a ses particularités, et chacun m’apporte une audience différente et complémentaire.

Facebook

Facebook me permet de générer de l’engagement avec mes lecteurs, du trafic sur mes sites, des contacts et du chiffre d’affaires. Je continue donc à programmer les publications et à suivre les retours et commentaires.

Twitter

Twitter reste un canal de communication pour échanger avec une autre partie de mon audience, c’est un complément qui me permet de toucher plus de monde mais qui ne génère que très peu de contacts. Je garde la programmation des tweets actuelle et je continuerai à intervenir en direct quotidiennement.

Instagram

Instagram est le réseau de partage d’images qui monte et j’ai commencé à créer une audience pour mes sites photos. Les retours sont encore anecdotiques mais je crois en ce réseau qui me permet de trouver – là-aussi – une nouvelle audience.

Pinterest – Google Plus

J’ai totalement abandonné Pinterest qui ne m’apportait rien, et laissé Google Plus en strict mode programmation automatisée, ce réseau est mort ou presque. Il conserve toutefois de l’intérêt en matière de référencement pour mes articles, c’est toujours bon à prendre.

Snapchat …

Dans la mesure où je ne cherche pas à adresser une cible jeunes – très jeunes, je n’ai pas investi dans Snapchat ni aucun autre réseau proche, je ne le ferai pas cette année non plus.

Youtube

Youtube n’est pas vraiment un réseau mais c’est un média sur lequel je compte beaucoup cette année. Mes premières expériences sont très positives et je travaille beaucoup sur le sujet vidéo, voir plus bas.

Content Marketing

Je reste assez conservateur en la matière et je vais capitaliser à nouveau cette année sur la production de contenus. Ecrivez, il en restera toujours quelque chose : ce n’est qu’en accumulant des articles textuels que vous pourrez établir une présence web pérenne. Par ailleurs une large majorité de mon audience tient à ce que je publie encore des textes plus simples à parcourir que des contenus vidéos.

Vous pensez que le texte est dépassé et que seuls les nouveaux médias (audio, vidéo) vont perdurer ? Je pense personnellement que textes, images fixes et images animées vont cohabiter pour former un tout et qu’il ne faut surtout pas passer à côté du format texte historique.

Video Marketing

Si vous ne faites pas encore de vidéos, il est plus que temps de vous y mettre. Il y a une vraie complexité en la matière, se retrouver face caméra, tourner, monter, publier nécessite un certain nombre de compétences que nous n’avons pas nécessairement mais c’est tout à fait faisable avec un peu de travail (et très peu de matériel).

Je reviendrai sur la réalisation de vidéos dans un prochain article, j’ai mis au point une méthode de production qui me permet de faire vite et (à peu près) bien, je vous présenterai tout ça.

Podcasting

Publier des épisodes de podcasts – format audio – est une tendance qui se généralise chez les marketeurs US et qui n’a pas encore – curieusement – gagné l’Europe et la France en particulier. Le format audio est pourtant bien plus simple à créer et publier que le format vidéo et un podcast s’écoute hors ligne sans problème alors que ce n’est pas le cas des vidéos.

J’ai plusieurs projets de podcasts à l’étude. Je prends encore du temps pour décider si je vais les lancer ou pas mais je suis très tenté !

Webinaires

J’ai lancé ces derniers mois une série de webinaires qui a rencontré un joli succès avec plusieurs dizaines de milliers de participants au total des sessions. C’est un vrai challenge à préparer mais se retrouver – virtuellement – en face de 1000 participants a quelque chose de magique pour qui aime présenter. De plus le webinaire est un formidable outil d’aide à la vente qui offre une très grande interactivité et de nombreuses possibilités marketing (rediffusion, génération de contacts, partenariats).

Je vais étendre l’usage des webinaires cette année et proposer de nouveaux sujets sur différentes thématiques.

Live broadcasting

La vidéo en direct, ça vous parle ? Periscope a le vent en poupe et plusieurs belles expériences ont montré que ce media a de l’intérêt. Pour autant c’est une activité très demandeuse, il faut être toujours disponible et bon en direct, ce qui n’est pas le cas avec la vidéo traditionnelle.

Je réfléchis également à la possibilité de lancer un projet Periscope mais le fait de devoir être présent à heure fixe – c’est mieux pour cadrer votre audience – est contraire à mes principes d’organisation.

eMail Marketing

C’est mon sujet de tous les instants ! Alimenter mes listes mails, qualifier, segmenter, mesurer les taux d’ouverture et de clics sont des tâches quotidiennes. L’eMail Marketing a un vrai coût mais le retour est tellement important que je vais continuer à capitaliser sur ce canal. J’évalue actuellement les nouvelles fonctionnalités de gestion de campagnes de mon fournisseur de service, Aweber, avant de me décider à passer à un autre fournisseur ou non. Je reviendrai là-aussi sur le sujet pour vous détailler ce que j’attends d’un service emailing pertinent en 2016.

Mais encore …

Il y a plusieurs autres sujets sur lesquels je travaille actuellement afin de développer mon audience et mes résultats. Il est un peu tôt encore pour rentrer dans le détail mais ce sera un de mes objectifs cette année que de mettre en place plusieurs actions concrètes en matière de partenariat et d’événementiel.

Et vous ?

Maintenant que j’ai fait un long tour d’horizon de ce que je compte faire cette année, je suis curieux d’avoir d’autres retours. Vous avez probablement aussi des projets en cours, des envies, des expériences à partager. Faites m’en part via les commentaires et prolongeons le débat !

A propos de l'auteur

Jean-Christophe Dichant
Je suis entrepreneur indépendant et je crée des contenus pour vous aider à développer votre audience et à générer des opportunités grâce au web et aux réseaux sociaux.

2 Commentaires sur "Web et Réseaux Sociaux : cette année on va où ?"

  1. Jean-Philippe Timsit | 03/01/2017 at 15:17 | Répondre

    Très bon papier. Les utilisateurs du web passent 30% de leur temps sur les réseaux sociaux. Comment opérationnaliser cela ? De plus, comme vous le détaillé, les canaux, et donc les comportements, sont différents. Comment harmoniser cela dans le cadre d’une stratégie digitale? Voici ma contribution si elle vous intéresse: http://fr.slideshare.net/jeanphilippetimsit/lart-de-la-stratgie-digitale-pour-les-professionnels

    Très bon papier !

  2. Tout à fait d’accord. On se rejoint sur les priorités et réseaux. A ceci près que Pinterest a aussi un gros intérêt en génération de traffic (ça m’a surpris mais selon diverses stats c’est un gros « driver »). Instagram, avec l’usage de bons hashtags (10 et plus – à l’inverse de Twitter, plus il y en a, mieux c’est … à peu de choses près), grosse croissance sur les interactions (pas nécessairement les followers qui dépendent aussi d’autres tactiques). Quant au live, au-delà de Periscope/Meerkat, la tendance en croissance c’est le live avec interaction (type Blab) – moins de monologue, plus d’échanges.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.


*