MàJ Dossier Google Plus : Vous n’allez plus utiliser Google Plus mais vous ne le savez pas encore – 2/6

Article mis à jour en Septembre 2016. Ma position a changé sur Google Plus que je n’utilise plus que dans un cas bien précis.

Google Plus est le réseau social intégrant les différents services en ligne de Google, un réseau qui décroît (mise à jour 2016) et que vous allez n’allez plus utiliser même si vous ne le savez pas encore.

Contrairement à ce que je disais dans la première version de cet article, je n’utilise presque plus Google Plus. Voici pourquoi.

Dossier Google Plus : Vous allez utiliser Google Plus mais vous ne le savez pas encore 1/6

Google Plus est devenu le désert que certains voulaient voir  – Illustration TdV

Google Plus n’est pas un réseau social de plus

Google Plus, c’est un concurrent de Facebook et Twitter ? La question m’est régulièrement posée dès lors que je parle de Google Plus. Et la réponse est toujours la même : non, Google Plus n’est pas un concurrent direct de Facebook (le réseau dont il semble se rapprocher le plus) et encore moins de Twitter.

Google Plus est la plateforme sociale de Google, une plateforme qui avait pour but de relier petit à petit l’ensemble des services Google à la manière d’un backbone applicatif comme on les connait dans le monde informatique.

Google Plus participait à l’intégration des applications Google. Et c’est en cela qu’il se distinguait des autres. Google Plus s’intègrait nativement avec Youtube, la messagerie Gmail, avec le service de partage d’images Picasa, avec le moteur de recherche Google et quelques autres services associés.

Cette intégration faisait de Google Plus l’interface d’accès unifié à ces différents services, avec une surcouche sociale en plus. Sur Google Plus, je pouvais et peux toujours partager des statuts (de type Facebook ou Twitter mais sans limitation de longueur), des photos, des liens, des vidéos, et partager les messages postés par les personnes que je suis.

Avec Google Plus nul besoin d’accepter les autres comme « amis » pour interagir avec eux. Il suffit de choisir la portée de vos publications (à l’aide des cercles) pour adresser différentes catégories de lecteurs. Il est possible de poster en public sans limitation de portée et sans autre paramétrage de votre compte. Ce choix est fait à chaque publication avec un contrôle fin de ce que vous publiez.

Facebook permet sensiblement la même chose mais la mise en œuvre est bien plus complexe et on ne sait jamais vraiment qui va lire quoi. De plus le profil Facebook est privé par défaut et le rendre public impose un paramétrage complémentaire. Sur Google Plus, un clic suffit pour choisir. Et changer d’avis au besoin, ce que ne permet pas Facebook. Quiconque a essayé de modifier la portée d’un message Facebook après sa publication me comprendra.

Google Plus met en avant des centres d’intérêt et non pas des amis

Dossier Google Plus - gestion par cercles

Mes différents cercles regroupant les profils que je suis par thématiques

Google Plus présente une différence majeure avec Facebook : sur ce dernier, je dois accepter des « amis » (qui ne le sont pas toujours) pour pouvoir interagir avec eux. De fait Facebook favorise les échanges entre personnes quels que soient les sujets abordés par chacun. Les listes d’amis sont censées permettre le cloisonnement mais je vois peu de personnes les utiliser vraiment.

Google Plus favorise les échanges sur des sujets donnés plutôt qu’entre personnes précises. Et il n’est pas besoin de devenir amis pour cela, il suffit de créer un cercle thématique et d’y glisser les profils qui vous intéressent pour suivre leurs publications.

Ces personnes sont notifiées du fait que vous les suivez, mais elles ne sont pas forcées de vous suivre à leur tour. De même vous pouvez retirer quelqu’un d’un cercle sans qu’il ne vous retire des siens. La gestion des cercles est bien plus pertinentes à l’usage que celles des listes Facebook.

Au quotidien, la différence est flagrante : j’ai peu d’amis sur Facebook (moins que les 150 communément admis comme limite gérable par un seul individu normalement constitué car je cloisonne vie privée et vie professionnelle) alors que je suis les publications de centaines de personnes sur Google Plus, m’intéressant à différentes thématiques.

Je gérais ces cercles avec une grande facilité. Les cercles sont partageables, ce qui fait que je peux en quelques clics adopter un cercle partagé et me mettre à suivre un grand nombre de personnes rapidement.

A l’usage c’est d’une facilité déconcertante. Je pouvais parcourir les nouveaux messages par cercles, poster auprès de mes cercles par thématiques, le tout très rapidement.

L’autre avantage de Google Plus est de proposer un moteur de recherche bien intégré. Normal, c’est le cœur de métier historique de la maison. Mais force est de reconnaître que c’est bien fait. Les recherches peuvent être sauvegardées, ce qui en fait des « cercles dynamiques » – les smart folders des temps modernes.

Facebook a tout mis en oeuvre son moteur de recherche Graph Search. C’est une avancée par rapport au système précédent dont la pertinence était proche de zéro. Mais la portée de ce moteur est réduite aux messages de vos amis et certainement un peu aussi des amis de vos amis, une limitation que je n’apprécie pas car elle est bien trop restrictive. La portée du moteur de recherche Google Plus est globale. L’intérêt est tout autre.

Google Plus donne de la visibilité à vos publications

Google Plus agit en faveur de votre référencement. Du fait de l’intégration à Google Search, et du fait surtout que Google contrôle ses différents services, la portée d’un message posté sur Google Plus est bien supérieure à celle du même message posté sur un autre réseau. Seul Twitter peut raisonnablement concurrencer Google Plus sur ce plan, Facebook est loin derrière.

Dossier Google Plus affichage du profil dans les résultats de recherche

Affichage de mon profil dans les résultats de recherche Google pointant vers mes articles photo

Le bouton +1 de Google Plus est l’autre arme absolue de Google. En cliquant sur ce bouton, vous indiquez à Google, donc à votre réseau, que vous appréciez tel contenu. Celui-ci peut être partagé en un clic sur votre profil, et tout cela participe au référencement du contenu en question.

Plus vous avez de « +1 », mieux vous êtes référencé. Vous avez relié votre blog (via la balise rel=author) à votre profil Google Plus ? Votre profil apparaît en tête dans les résultats de recherche Google et vos proches en sont notifiés. Autant de chances de voir les contenus en question remonter dans les pages de résultats. Cette balise autour est d’ailleurs une des armes absolues pour les blogueurs qui veulent voir leur légitimité augmenter.

C’est la raison qui fait que j’utilise encore Google Plus, et la seule.

Google Plus : sobriété + efficacité + mobilité

Google Plus est à l’image de Google : l’interface est sobre, l’essentiel apparaît immédiatement sous vos yeux et la rapidité d’affichage réelle. Ceux qui pestent après les erreurs d’affichage de l’interface Facebook et ses comportements aléatoires me comprendront.

En terme d’ergonomie, rien à dire non plus. Google Plus expose des fonctionnalités simples à comprendre, nul besoin de changer plusieurs fois d’écran pour arriver à ses fins.

Dossier Google Plus comment poster message sur Google Plus

L’application mobile a connu plusieurs évolutions et s’avère aujourd’hui agréable à utiliser. Une barre de couleur permet d’accéder immédiatement à la publication d’un simple message, d’un lien ou d’une photo. Elle se charge rapidement et la navigation au sein de la timeline est plutôt fluide.

Un autre avantage non négligeable des interfaces Google Plus est l’absence de publicités. Aucune de celles-ci ne vient remplir votre écran, une approche très agréable même si l’on est en droit de se demander combien de temps cela va durer (Gmail affiche depuis toujours des annonces).

Ceci dit les affichages Gmail sont faits dans la barre latérale, ce qui est bien plus agréable que les publicités intempestives de Facebook dans ma timeline. Espérons que le cas échéant, Google Plus proposera le même principe.

Google Plus : vous y êtes déjà

Vous ne le savez peut-être pas mais vous utilisez déjà Google Plus sous une forme ou une autre. Voici quelques cas de figures qui font de vous des utilisateurs.

Dossier Google Plus proposition contacts

L’interface Google Plus vous propose des contacts

Vous disposez d’une adresse Gmail : chaque adresse Gmail déclarée était associée à un compte Google Plus. Vous aviez Gmail, vous aviez Google Plus, c’est moins vrai désormais car Google a fait machine arrière et dissocié Gmail et Google Plus.

Vous utilisiez Picasa pour partager vos images : Google Photos est l’évolution de Picasa, directement intégré à Google Plus, c’est ce service qui héberge vos images quand vous les postez depuis l’interface Google Plus. En utilisant Google Photos, vous êtes directement connecté à Google Plus et à-même de partager vos images en quelques clics.

Il y a plein d’autres interactions entre les différents services et Google Plus, toutes ne sont d’ailleurs pas connues et il est complexe de savoir ce que fait vraiment Google en la matière.

Mais encore …

Dans le prochain article de ce dossier, je vous donnerai quelques méthodes simples pour démarrer avec Google Plus et en découvrir le charme, à suivre …

A propos de l'auteur

Jean-Christophe Dichant
Je suis entrepreneur indépendant et je crée des contenus pour vous aider à développer votre audience et à générer des opportunités grâce au web et aux réseaux sociaux.
  • Bonjour Jena-Christophe et merci pour cette Chaîne Web.
    Je m’active depuis peu sur ce réseau et ai partagé mon expérience dans cet article : http://scribecho.wordpress.com/2014/03/29/sil-te-plait-google-dessine-moi-un-mouton/. Mais je n’arrive toujours pas à trouver de réponse claire à de petites interrogations (peut-être naïves ?) lol : j’ai créé un profil perso ET une page Entreprise (car elle était déjà visible) que j’ai revendiquée comme étant bien la mienne et elle a été validée. J’ai mis une link « publisher » dans le leader de mon site.
    Quand j’ai mis mon premier post sur ma page, je suis apparue aussitôt dans les Serp. Pour le reste, je gère des blogs hors mon site (en wordpress.com)… sur lesquels j’ai notifié ma bio et placé des balises « author » mais c’est mon profil perso (en tant que personne) qui est donc ciblé. Du coup, j’ai disparu des Serp. Bref, depuis, c’est un peu bizarre, et je suis légèrement dubitative, même si je sais que je dois être patiente.
    Question 1 : peut-on poster (de temps en temps) la même chose sur son profil Google+ que sur sa page Entreprise ? (recoupement pro), ou bien cela peut être nuisible.
    Après enquête sur mon authoship, Google me répond que c’est ok, mais qu’en même temps il y a une ou deux erreurs, car pour lui, je cite et traduis, il voit du « charabia ».
    Question 2 : j’ai un deuxième blog professionnel dédié à un service en particulier, sur lequel j’ai aussi ajouté une bio et un lien « author ». J’ajoute un lien aussi au bas de certains articles.
    Qui pense quoi ? Merci merci de partager votre expérience. 😉

    • Bonjour Anne,
      J’ai pris un peu de temps pour répondre car la question est complexe. Google Plus n’est pas encore parfaitement stabilisé et il est difficile de s’y retrouver.
      Normalement la balise Author définit une personne et donc un profil perso. Et la balise Publisher plutôt un site/blog.
      Néanmoins mes tests montrent que ça ne fonctionne pas toujours comme cela. Quand je vérifie pour votre site par exemple (Scribecho) rien ne sort avec photo à l’instant où je poste ce message, sauf le lien vers votre tag ‘mot’. La même recherche sur votre nom me renvoie vers le profil G+ mais en 3° page de résultats, ce qui n’est pas le mieux.
      Vous avez cependant fait le bon choix en postant sur votre profil et en alimentant une page pour le site. C’est ce que je fais également pour certains de mes sites et ça fonctionne plutôt bien. Et au final ce qui compte c’est le trafic généré par G+. Avez-vous pu le mesurer ?

      • Merci beaucoup Jean-Christophe d’avoir pris le temps de répondre. Je pense la même chose. (C’est pour cela que je prends mon temps). J’ai placé rel=author partout au bas de mes articles (j’ai plusieurs blogs, dont le lien est aussi indiqué dans mon profil G+. Du coup, je laisse un peu de côté la page G+ Entreprise (qui est là pour rassurer aussi).
        Le trafic sur mes deux blogs commence à montrer une provenance via G+.
        En tout cas, à partir de vos bonnes paroles, je vais voir à faire des petits ajustements, bien que Google+ soit en effet assez fluctuant comme vous le soulignez.

        • Je viens de réaliser quelque chose. Placer un lien vers le profil G+ en bas d’article n’est pas la même chose que de placer la balise rel=author dans WordPress. Je crains que G+ ne la « lise » pas pareil et ne la voit pas du coup.
          Dans WordPress, la balise doit être dans le header du site, avant le contenu. Il existe des plugins pour cela ou bien il faut copier-coller la ligne de code dans le template du blog.
          A vérifier 😉

          • Oui, c’est ce que j’avais lu. J’ai tout essayé quand j’ai démarré, j’ai tout épluché sur la question aussi (avec même des codes différents proposés…). Pour mes 2 blogs principaux, je vais les mettre en domaine.com pour pouvoir mieux gérer les plugins.
            Pour l’instant, G+ me remonte en serp avec photo, uniquement lorsque je poste mes billets dans mon profil G+ (encore heureux). Mais au départ, je n’avais pas forcément envie de poster tous mes articles aussi sur mon profil G+ ^^. Bon, je passerai à l’offensive quand j’aurai vraiment tout compris. 😉
            Par ailleurs, comme j’ai un autre site pour un autre thème (avec un blog interne), je ne sais pas si je peux cumuler sans fâcher google: c’est-à-dire mettre là aussi dans le header de cet autre site, le rel-publisher pointant sur ma page Entreprise… À suivre
            PS : en tout cas, je préfère largement G+ à FB.

  • Phil

    Bonjour, je découvre votre page, qui m’a parrue fort intéressante. je me pose une question à laquelle vous semblez pouvoir y répondre (j’espère!)
    J’utilise un google + et j’envisage de sauvegarder toutes mes photos personnelles, car la place n’est pas limitée (sauf si les photos sont de plus de 2048 de côté), et il est plus facile à gérer les photos par picasa, comparé à Flickr.
    Ma question: mes photos sont-elles en sécurité chez Google? Ne risque-t-on pas de voir tout-à-coup les photos de ma famille sur google, ou en utilisation publique, ou sur les communications de leurs pubs? Je ne parle pas de ma photo de profil, celle-ci ça fait longtemps que j’ai compris qu’ils l’utilisent déjà!
    Je ne trouve malheureusement aucune info précise à ce sujet à travers le web…
    Merci pour votre réponse!
    🙂
    Phil.

    • Bonjour Phil.
      La problématique de sauvegarde de photos (ou de fichiers bureautiques, c’est pareil) ne doit pas se limiter à la protection des données personnelles.
      Si vous avez une problématique de sauvegarde et de partage avec des proches, alors Google Plus est pratique. Et Google ne rendra pas publiques vos images. C’est ce que nous pouvons affirmer en l’état actuel des choses. Rien ne nous dit ce qu’il se passera dans le futur ou pas. Attention quand même à ce que l’un de vos proches ne le fasse pas sans savoir que vous ne voulez pas.
      Si vous n’avez pas de problématique de partage avec des proches mais juste de sauvegarde, alors un service de gestion de fichiers en ligne est préférable. Google Plus, comme Flickr, n’est pas un service de sauvegarde. Vous n’aurez pas de limite de taille en plus.
      J’ai une préférence pour Dropbox qui fait ça très bien (voir http://www.lachaineweb.com/dropbox). Il existe également Google Drive chez Google (différent de Google Plus).
      Bon courage 😉

      • Phil.

        Merci beaucoup pour votre réponse! ça confirme donc ce que je pensais.
        J’utilise déjà Dropbox, je vais donc continuer, mais je voulais essayer de rassembler tout au même endroit, et je me suis dit que google…

  • Tsouki

    Je pense que le meilleur pour chaque utilisateur hors entreprise est encore d’ignorer tous les résaux sociaux. Et si vraiment un utilisateur est accro à l’idée d’avoir des amis, mieux vaut utiliser facebook, parce qu’un seul réseau social c’est déjà trop. Merci quand même pour la lecture.

    • C’est une position, j’avoue avoir un avis contraire car tout dépend des objectifs que vous vous fixez.
      Si le seul but des réseaux sociaux pour vous est de rester en contact avec vos ‘vrais’ amis, alors oui, Facebook est pratique. Et je vous rejoins sur ce plan.
      Si le but est de bâtir votre plateforme parce que vous avez quelque chose à dire ou à vendre, que ce soit professionnel ou personnel, alors mieux vaut envisager d’étendre votre présence à d’autres réseaux sociaux.
      J’ai plein d’exemples d’individus qui sont présents sur plusieurs réseaux car ils y fréquentent également des personnes complémentaires, ou que leurs sujets sont multiples.
      D’autres avis ?

  • Bonjour!
    J’aurais un ptite question !
    J’ai un compt google+ que je n’utilise pas . Mais d’aprés des amis plusieur fois son apparu dans le file d’actualité des videos que j’avais visioné sur youtube alors que je n’ai absolument rien partager, comment est ce possible ?

    • Je n’ ai pas la réponse précise mais les comptes Google Plus sont intimement liés à Youtube, c’est même le premier service qui a été vraiment intégré.
      Je vous recommande de bien gérer les paramètres de sécurité/visibilité de Youtube si vous souhaitez éviter ceci.
      Allez dans Youtube / Votre compte / Paramètres Youtube / Dissocier le compte GooglePlus afin que les deux ne soient plus liés.

  • Je suis d’accord avec tout ce que je viens de lire, notamment sur le fait que facebook relie de « pseudo amis » tandis que Google + relie des personnes partageant les mêmes centres d’intérêt, ce qui est plus intéressant
    Mais les visées monopolistiques de Google ne font elles pas problème ?

    • Bonjour Pierre,
      Il est probable que l’omniprésence de Google soit à terme un souci mais ni plus ni moins qu’avec tous les autres réseaux. Il suffit de voir ce qu’il se passe et se dit avec Facebook pour voir que rien n’est idéal.
      En attendant je préfère développer ma plateforme sociale personnelle et m’adapter aux évolutions et nouveaux réseaux plutôt que de ne rien faire en espérant que ce monde change 😉

  • Béatrice

    Bonjour,
    Certaines personnes m’ont ajouté dans leur cercle, mais je ne veux pas en faire partie, comment faire pour ne pas y apparaitre ???
    J’ai cherché un peu partout sur le net mais je ne trouve rien sur cela, merci d’avance de votre aide.

    • Bonjour Béatrice.
      Vous ne pouvez pas empêcher quelqu’un de vous ajouter dans un de ses cercles, c’est le principe même de Google Plus.
      Par contre cette personne ne verra vos publications que si vous-même l’avez ajoutée dans un de vos cercles et que vous publiez à l’attention de ce cercle. Ou que vous publiez en public.
      Cette façon de procéder est simple : vous choisissez la portée de vos publications (donc qui vous lit). Vous choisissez les membres que vous souhaitez suivre (donc qui vous lisez).
      Est-ce plus clair ?

      • Béatrice

        Merci Jean-Christophe d’avoir pris le temps de me répondre, mais je ne trouve pas ça normal que n’importe qui puisse vous inviter et suivre vos parutions.
        Bonne continuation,
        Cordialement,
        Béatrice.

        • Vous pouvez ignorer la personne ou la bloquer, voire la signaler comme spam.
          Dans les deux premiers cas, elle vous aura toujours dans ses cercles mais ça ne lui servira à rien. Dans le troisième cas, si le spam est avéré, elle pourra être exclue.

        • Il faut comprendre que G+ fonctionne différemment d’autres réseaux comme Facebook. N’importe qui peut vous inviter mais vous refusez qui vous voulez. La c’est comme partout. Par contre les seuls qui peuvent suivre vos publications sont ceux que vous (et seulement vous) avez choisi de mettre dans vos cercles.
          Si vous publiez en incluant ce ou ces cercles comme lecteurs alors les membres que vous avez mis dedans verront vos publications. Et seulement eux.
          Si vous publiez en public, tout le monde voit. À savoir donc.
          Vous restez donc bien maître de vos publications. À mon sens bien mieux d’ailleurs que sur d’autres réseaux où ces choix ne sont pas aussi intuitifs au moment de la publication.

        • No worry ;p reflexe g+ avec retour d’email auto-intégré dans commentaires du post.

          D’ailleurs serait intéressant de savoir quelles autres applis permettent intégration email aussi poussée …

          Le 14 sept. 2013 03:47, « Jean-Christophe Dichant » a écrit :
          >
          > Merci pour ce retour que je partage.
          > Par contre je l’ai reçu par mail, autant le poster en commentaire sur l’article, ainsi tout le monde pourra le lire 😉
          >
          > JC
          >
          >
          Ma réponse à Béatrice du 14 septembre 2013 10:51
          jer kar a écrit :

          >> Vous ne trouvez pas normal que n’importe qui puisse vous inviter et suivre vos publications et vous avez raison .

          >> Google + partage votre façon de voir les chose : les personnes que vous n’avez pas dans vos cercles ne peuvent rien suivre de vous. Qu’elles vois aient ajoutée dans leurs cercles ou pas, elles n’ont JAMAIS accès à ce que vous publiez SAUF SI vous postez *publiquement*.
          >> Dans ce dernier cas, *qu’elles vous aient ajoutée ou non à leurs cercles ne change rien non plus* : ce que vous postez publiquement est accessible … au grand public !

          >> A quoi sert alors d’ajouter dans ses cercles si ça ne change rien, me demanderez-vous ?
          > 1- cela ne change pas leur accès à vos publications PUBLIQUES en termes de *droit d’accès* .
          Ce qui change c’est qu’elles peuvent plus facilement être notifiées de vos publications (uniquement PUBLIQUES donc), et/ou les intégrer plus ou moins densément dans leur flux de reception.
          En bref le droit d’accès est le même, mais en cerclant on se donne les outils pour en être informés.

          > Donc pour résoudre le problème que vous soumettez :
          Ce que vous voulez réserver aux contacts que vous avez choisis, il vous suffit de le poster non pas publiquement mais tout simplement à ‘vos cercles’ (tous vos cercles en un seul clic) ou à tel ou tel cercle bien précis

          > 2- dans l’autre sens le fait de vous cercler permet aux autres de vous informer/notifier plus facilement de LEURS publications publiques, ou de vous adresser leurs publications à diffusion privée ( limitée au seul cercle dans lequel ils vous ont rangée, ou à l’ensemble de leurs cercles, ou à leurs cercles étendus …)

          > Donc pour résoudre le problème que vous ne mentionnez pas mais qui vous pose probablement question, ne serait-ce qu’à la lecture de ces différentes explications :
          Si ce qui vous dérange aussi dans le fait que des gens puissent vous cercler, c’est de recevoir leurs publications, il vous suffit de les ‘mute’ (rendre muet) ou carrément de les bloquer.

          >> Comme dit dans un autre commentaire à côté question, Google+ permet justement de beaucoup mieux contrôler les destinataires de vos publications que n’importe quel réseau social puisque pour chaque publication vous sélectionnez ces destinataires.

  • Nicolas

    Merci pour cet article très pertinent. Lorsque je tape mon nom dans Google, je tombe sur mon profil Google + qui affiche nom et photo, mais pas le nombre de cercles dans lesquels je suis comme vous.

    Savez-vous comment faire ?

    • Bonjour Nicolas.
      Je me suis permis une recherche identique et effectivement je ne vois pas le nombre de cercles. Il est possible que ceci soit du au fait que vous n’ayez pas partagé en public vos posts. Je vous engage à tester et je sollicite mon réseau pour en savoir plus : https://plus.google.com/111358671139417288013/posts/iobdj8ksosA

      • Nicolas

        Merci Jean-Christophe pour votre aide. Je viens de refaire la recherche à l’instant et le nombre de cercles apparait. Est-ce que le fait d’avoir éffacé le peu de posts que j’avais sur G+ y est pour quelque chose ? Je ne sais pas encore.

  • Je viens de lancer un page Google + et j’ai actuellement plus de +1 que de personnes m’ayant ajouté dans leur cercle.
    Qu’est ce qui est le plus important et comment améliorer l’un ou l’autre?
    Merci d’avance

    • Bonjour Pierre, c’est assez normal de commencer par avoir des +1 avant d’avoir des contacts, les gens plussoient plus facilement qu’ils n’engagent en vous suivant.
      Mais c’est bon signe, cela prouve que vous intéressez !
      Le +1 est important pour votre ranking, mais les contacts aussi puisque ce sont eux qui vont faire les +1 dans l’avenir sur votre page. Vous pouvez engager les discussions, provoquer les échanges, rejoindre des communautés et petit à petit le nombre de contacts va augmenter.
      Bon courage !

      • Bonjour Jean-Christophe,

        Merci pour votre réponse!

  • Nathalie

    Google+ ne touche pas le même public que Facebook, si on veut toucher un public féminin « femmes au foyer » par ex, ce n’est pas sur G+ qu’il faut aller. Si on veut faire adopter un chien ou un chat (ma thématique du moment), sur Facebook une fois de plus. Google+ , c’est vraiment très pro imho.

    • Jean-Christophe Dichant

      Effectivement. Ceci dit, n’est-ce pas lié au nombre de personnes présentes sur FB vs. G+ ? Ce constat devrait probablement changer dans les deux ans à venir, pas mal de gens arrivent sur G+ délaissant Facebook et son manque d’intérêt notoire. Je reste persuadé qu’une page G+ bien montée peut fonctionner correctement pour le type de besoin que vous évoquez. A tester non ?

      • Nathalie

        Je teste je teste ^^ mais bon… Le public féminin sur FB est très accroc à ce RS. Même moi j’avoue, entre G+ et FB, y’a pas photo. J’utilise G+ pour le SEO car tous les potes y sont mais pour tout ce qui touche les animaux, G+ c’est mort. Mais ça peut changer dans l’avenir oui. RDV dans 2 ans 😉
        ps: bcp (je parle tjrs du public féminin qui m’intéresse) ne savent même pas ce qu’est G+. Quant aux retraités (une autre de mes cibles), on en parle même pas.

  • Pernelle

    Merci J-C pour ce bon condensé d’info. Je suis preneur de la suite avec les astuces pour démarrer car j’avoue que je suis sur g+ sans vraiment y être 😉
    À bientot

    • Jean-Christophe Dichant

      En cours d’écriture … je vais faire concret, montrer comment je procède et vous donner quelques pistes 😉

  • Comment peut-on raisonnablement ne pas utiliser google plus ?

    C’est l’arme absolue pour asseoir sa crédibilité pour tout auteur en ligne même s’il ne tient pas lui-même un blog ou s’il ne fait pas partie de l’équipe d’un blog, mais qu’il bloggs en invité ou qu’il publie en ligne ses écrits sans utiliser de blog.

    C’est l’arme absolue pour utiliser chaque outil de google

    C’est l’arme absolue pour un réseau social d’entreprise intra avec intégré dans ce réseau la suite bureautique google doc stockée par google drive dynamiquement pour optimiser l’aspect collaboratif, mais un intra avec portes (surveillées) vers le privé tiers et le public,

    l’arme absolue du coup (puisqu’ouvert vers le privé tiers) pour un réseau social professionnel en ligne à la LinkedIn (en effectivement beaucoup plus convivial puisque permet le partage collaboratif de documents interactifs avec prospects, partenaires, relations)

    l’arme absolue pour le marketing puisqu’ouvert vers le public

    bref, le fait de voir que des gens n’essayent pas et/ou s’en détournent me sidère. Depuis juillet 2011.
    Il y en a qui font vraiment exprès de prendre du retard !

  • Il est toujours bon de rappeler que Google + est avant tout la plateforme qui permet à Google d’encore mieux connaître ses utilisateurs. J’hésite entre le fait de me réjouir de la praticité thématique proposée et l’horreur d’être encore un peu plus tracké. Maintenant, c’est vrai que l’interface est bien plus intéressante au quotidien que Facebook.

    • Jean-Christophe Dichant

      Disons que nous sommes déjà tous tracés dès lors que nous mettons les pieds sur le web. Alors autant en avoir conscience, modérer ses publications si on en éprouve le besoin et faire en sorte de contrôler au mieux. Rien n’est simple en effet 😉

      • Merci de cette réponse plein de bon sens. J’ai un peu l’impression de prêcher dans le désert quand je dis au gens d’assumer au lieu de se plaindre (je parle de « stratégie de l’assomption) » !

  • Je suis d’accord sur la différence entre profil Facebook et profil Google+, par contre je m’interroge sur la différence entre pages Facebook et pages Google+ quand on est une entreprise. Quelle est le plus pertinent ? Vaut-il mieux créer une page sur chacun de ces réseaux ? Avec un contenu similaire ou différent ?

    • Jean-Christophe Dichant

      Une page pro permet de valoriser l’entreprise, et je conseillerais encore aujourd’hui d’utiliser Facebook et Google Plus en parallèle.
      Selon la nature de l’entreprise, la probabilité de toucher ses clients potentiels en mode push (vous leur passez de l’information sur la page) est encore plus élevée actuellement sur Facebook. Le grand public est plutôt (encore) sur Facebook.

      Google Plus présente d’autres avantages, moins visibles mais tout aussi intéressants. Avec une page G+, des liens supplémentaires apparaissent dans les résultats de recherche, via Google : actualités postées sur la page, relations entre sites, carte (via encart Google Maps), géolocalisation, notes des clients ou des internautes, etc. Autant d’informations qui rendent plus visible l’entreprise lors des recherches. Et que ne propose pas la page Facebook.

      Un bon sujet pour un prochain billet 😉

  • LinkedIn a du souci à se faire comme le dit @fcharles car Google + est bien plus convivial pour proposer et lire du contenu par exemple…
    Je constate que Guy Kawasaki avait bien raison dans son livre  » What the Plus : Google+ pour nous les autres » publié en 2012 (http://lebienveilleur.com/2012/10/05/que-penserait-guy-kawasaki-de-linitiative-de-toyota/)
    J’attends avec impatience la suite de ce dossier mais j’ai déjà bien envie d’activer mon compte Google + à la lecture de ce 1/6. Une raison de +

  • Tout à fait d’accord sur le coté plateforme d’intégration que j’appelle poste de travail collaboratif car le besoin derrière tout cela est bien de collaborer et d’interagir avec les autres. D’autres sont en train de le créer pour les entreprises, comme IBM avec connexions et Salesforce avec Chatter.
    En comme Google a une offre entreprise, cette force de collaboration peut se traduire en un formidable outil professionnel qui peut aussi menacer des acteurs comme LinkedIn. C’est ce que j’ai développé dans ce billet : http://greensi.blogspot.fr/2012/12/google-ca-decolle-et-les-communautes.html