Comment créer un blog professionnel avec WordPress

Vous êtes décidé à lancer votre blog pour mettre en avant vos activités ou vous faire connaître mais vous ne savez pas quelle plateforme choisir ? Vous cherchez un blog gratuit qui fasse pro ? Vous voulez un blog bien référencé et évolutif ? Voici comment créer votre blog à peu de frais et faire le bon choix.

Comment créer un blog professionnel avec WordPress

Image courtesy of Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.net

Créer un blog pro est un des meilleurs moyens de faire connaître votre activité en proposant des contenus pertinents à vos lecteurs. Vous êtes nombreux à me contacter pour me dire que vous aimeriez bien vous lancer mais que vous ne savez pas quel système choisir. Vous ne voulez pas nécessairement investir beaucoup pour démarrer, vous hésitez entre les différentes plateformes du marché, et vous craignez de faire le mauvais choix sans pouvoir revenir en arrière.

Pour vous aider à créer votre blog pro, voici mes conseils pour bien démarrer.

1. Choisissez WordPress

Comment créer un blog professionnel avec WordPress

Dans le domaine des blogs, il y a WordPress et le reste du monde. WordPress est le moteur de blog le plus utilisé par les particuliers comme les entreprises de toutes tailles.

WordPress vous permet de disposer d’un blog simple à gérer, bien référencé par les moteurs de recherche et entièrement personnalisable.

2. wordpress.com ou wordpress.org ?

WordPress existe sous deux formes différentes. A la base WordPress est un moteur de gestion de blog gratuit que vous pouvez télécharger sur un serveur web (le vôtre ou celui de votre hébergeur de site web). Un peu dans l’esprit d’un logiciel que vous téléchargez et installez sur votre ordinateur. C’est sous cette forme que vous pouvez le télécharger depuis le site wordpress.org.

Si vous ne voulez pas vous embêter avec le téléchargement, l’installation et la recherche d’un hébergeur, l’éditeur de WordPress a créé une plateforme d’hébergement de blogs et vous permet d’utiliser WordPress sans vous soucier des aspects techniques et administratifs. C’est la plateforme wordpress.com.

Créer votre blog sur wordpress.com se fait en quelques minutes, c’est gratuit et sans engagement. C’est la solution que je vous recommande si vous partez de zéro.

2. Nom de domaine personnalisé ou non ?

Comment créer un blog professionnel avec WordPress

Quand vous créez votre blog, vous l’associez à un nom de domaine (NDD). Le nom de domaine est l’adresse de votre blog sans les www. Le nom de domaine de mon blog est lachaineweb.com.

Si vous optez pour un blog hébergé gratuitement sur la plateforme wordpress.com, le nom de domaine de votre blog comportera la mention de l’hébergeur, par exemple masociete.wordpress.com.

C’est un avantage pour démarrer rapidement car vous n’avez pas à vous préoccuper de l’achat d’un nom de domaine.

C’est un inconvénient en terme d’indexation dans les moteurs de recherche et en terme d’image pour vous. Avoir votre nom de domaine personnel fait pro et l’adresse du blog et plus facilement mémorisable.

La plateforme wordpress.com a pensé à tout ! Elle vous permet d’associer un nom de domaine (sans la mention ‘wordpress’ dedans) à votre blog. Pour 11 euros par an (15 euros la première année, tarifs Mars 2014), vous pouvez choisir le nom de domaine de votre choix s’il n’est pas déjà réservé et l’associer à votre blog gratuit. Le blog reste hébergé gratuitement, ce n’est que l’enregistrement du nom et le mappage avec le blog que vous payez (attention à bien répondre aux demandes mails de wordpress.com qui vous propose le renouvellement chaque année).

3. Comment choisir le design de votre blog

Comment créer un blog professionnel avec WordPress

Pour que votre blog vous corresponde, il vous faut choisir un design graphique. Le principe est le même qu’avec PowerPoint : vous choisissez un thème et vous l’appliquez au blog. Ce thème définit la charte graphique, la présentation des différents modules et des articles.

WordPress.com vous propose de nombreux thèmes gratuits. Vous pouvez également choisir un thème Premium, payant une fois pour toutes, qui correspond mieux à vos attentes (entre 50 et 80 euros).

A la différence du nom de domaine que vous ne pouvez pas changer sans remettre en cause le référencement de votre blog, le thème peut changer avec le temps.

4. Comment gérer les aspects techniques ?

Si vous choisissez un blog hébergé par wordpress.com, vous n’avez pas à vous soucier des aspects techniques. La plateforme s’en occupe pour vous et assure l’installation des nouvelles versions, les corrections de bugs, les sauvegardes, etc. C’est un gage de simplicité, vous pouvez vous concentrer sur le contenu !

5. J’ai déjà un site web et un hébergeur, je fais quoi ?

Si vous avez déjà un site web et un hébergeur pour ce site alors rien n’est perdu pour autant ! Vous avez deux options :

  • créer un blog dissocié du site : par exemple monsite.com (chez votre hébergeur) et monblog.com sur la plateforme wordpress.com
  • créer un blog associé au site : vous allez devoir installer ou faire installer WordPress en téléchargeant le logiciel (site wordpress.org) et associer ce blog nouvellement créé à votre site, par exemple monsite.com/blog

Si vous avez déjà un site mais que vous avez également déjà créé un blog sur wordpress.com et que vous souhaitez conserver les contenus et le référencement, voici comment procéder :

A- installez le logiciel WordPress au même endroit (serveur, hébergeur) que votre site
B- exportez vos contenus depuis le blog existant

Comment créer un blog professionnel avec WordPress
C- importez le fichier d’export dans le blog WordPress fraichement installé

Comment créer un blog professionnel avec WordPress
D- demandez à wordpress.com de rediriger les visiteurs de l’ancien blog vers le nouveau

Le tout ne devrait pas vous prendre plus de 30mns (testé pour vous !). Il vous en coutera 11 euros par an pour la redirection, mais vous pouvez stopper cette redirection au bout d’un an généralement dès que votre nouveau blog est entièrement réindexé par les moteurs de recherche.

A titre d’exemple voici le blog de ma fille (blogueuse Beauté en devenir !) créé sous wordpress.com à l’origine et désormais redirigé vers un hébergement dédié et un nom de domaine dédié.

Cliquez sur le lien lespommesviolettes.wordpress.com et regardez l’adresse qui s’affiche : le mot ‘wordpress’ a disparu de l’adresse. Ce blog m’a couté en tout et pour tout 15 euros de redirection et 15 euros de nom de domaine cette année. Dès l’an prochain il me coutera uniquement 15 euros de nom de domaine à l’année.

Et maintenant …

Vous êtes prêt à vous lancer dans le grand bain ? Il vous reste une étape essentielle : choisir le nom de votre blog !

Pensez à faire en sorte qu’on l’associe immédiatement à votre activité, votre domaine d’expertise ou … vous, c’est le moyen d’attirer des lecteurs et de commencer à générer des opportunités et des contacts.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos followers sur Twitter en un clic

QUESTION : vous avez envie de créer votre blog mais vous faites face à une difficulté particulière ? Dites-moi laquelle en laissant un commentaire et parlons-en !

A propos de l'auteur

Jean-Christophe Dichant

Je suis entrepreneur indépendant et je crée des contenus pour vous aider à développer votre audience et à générer des opportunités grâce au web et aux réseaux sociaux.

21 Commentaires sur "Comment créer un blog professionnel avec WordPress"

  1. Bonjour,
    Il y a longtemps, longtemps, longtemps, j’ai créé un site de location de gîte chez OVH , puis un blog chez over-blog. Je voudrai maintenant transférer le blog chez un autre hébergeur car je ne suis pas du tout satisfait d’OVH. Je souhaiterai que le blog et le site soit associer. Vos conseils sont les bien venus.

  2. Il y a des mois que je dis vouloir passer de WordPress.com à WordPress.org mais la crainte de me perdre dans la démarche me rebute. Pourtant, j’ai déjà un hébergement chez OVH pour d’autres sites (que je n’ai pas créé moi-même). Lire votre article me pousse à relancer les amis qui pourraient le faire pour moi … ou à m’y essayer moi-même peut-être finalement.

    • C’est probablement le passage le plus simple car WordPress a tout prévu. Un export du blog existant, un import sur le nouveau et c’est fini. Je ne dis pas qu’il peut y avoir quelques effets de bord à gérer mais c’est loin d’être insurmontable. J’ai ainsi migré le blog de ma fille en moins d’une heure et encore en lui expliquant. Je prépare quelque chose sur le sujet ?

      • Je crains malgré tout que mon manque de notion m’empêche d’y arriver seule. Car, si j’utilise le FTP et le codes HTML, c’est toujours en partant d’une base. En effet, un tuto sur le sujet, ça peut être un article très pratique. Je ne crois pas en avoir déjà trouvé un de simple (pour quelqu’un de peu initié). Merci !

        • Il faut en fait distinguer le contenu et le contenant. Le contenu se transfère via le mécanisme d’export-import de WordPress. Facile. Le contenant c’est le thème du site : s’il est disponible au téléchargement alors il suffit de l’installer sur le site .com. Sinon il faut changer de thème. Je vais essayer de faire quelque chose 🙂

        • Nicolas Hoarau | 30/10/2016 at 17:26 | Répondre

          Pas la peine d’utiliser un logiciel FTP pour installer WordPress. Il s’installe directement depuis votre compte d’hébergement. Si votre hébergeur ne le fait pas (ce qui m’étonnerait) utilisez celui-là (qui propose aussi un hébergement et un sous-domaine GRATUIT !) si vous préférez un hébergement payant, vous pourrez choisir votre nom de domaine (également GRATUIT )

  3. Bonjour,

    Très intéressant et instructif votre article, c’est tout à fait ce que je recherchais.
    J’aurai tout de même une question : en passant d’un blog gratuit à un nom de domaine, pour 15€ donc, a-t-on a accès ensuite aux extensions, changements de thèmes, etc…?

    • Bonjour Karen,
      Tant que vous restez chez WordPress.com, vous avez accès aux mêmes choses avec nom de domaine que sans : les thèmes gratuits et le plugin Jetpack principalement. Ce qui était payant reste payant (les thèmes Premium, certaines fonctions complémentaires). Pour pouvoir disposer de la plus grande souplesse (choisir n’importe quel thème, n’importe quel plugin, etc.) il faut utiliser la version WordPress.org à installer sur un hébergement indépendant. Là c’est la liberté totale 🙂

  4. Bonsoir,
    Très intéressant, et si je peux me permettre, je souhaiterai apporter mon oeil « pro » et « addict » en complément.
    La solution WordPress (ou autre CMS) est effectivement une des plus simples pour les néophytes, même pour les pros, l’approche sera juste différente. La solution d’un hébergement mutualisé est également une bonne solution pour commencer mais dès lors que vous aurez mis les mains dans le cambouis, vous aurez vite envie d’aller plus loin et vous retrouverez limité par les services que vous propose votre hébergeur.
    En solution de niveau intermédiaire, j’aurai tendance à conseiller l’hébergement de votre blog sur un serveur dédié hébergé chez OVH ou autre plateforme de location de serveurs. Plusieurs offres sont disponibles, allant de l’espace de stockage complètement administré par les services OVH au serveur dédié sur lequel vous serez seul maître à bord (en tout cas à 98%) mais disposerez tout de même du service de maintenance de l’hébergeur.
    Personnellement, étant pro de l’informatique et passionné de photo / informatique, j’ai opté pour une solution plus ouverte et évolutive et qui, malgré les diverses appréhensions et peurs, ne constitue pas en soit un frein prouvé et avéré. J’ai choisi la solution d’héberger chez moi mon propre serveur sur lequel je fais tourner un système Linux qui me permet donc de faire tourner mes différents sites de manière complètement personnalisée.
    Cette solution me donne entière satisfaction dans le sens ou je suis l’unique décideur et exécuteur de ce qui se passe sur mon matériel et ma configuration. Je dispose de toutes les ressources dont j’ai besoin et je n’ai pas besoin de faire intervenir une tierce personne pour ajouter de l’espace disque ou pour libérer de l’espace, en gros je gère complètement le paramétrage, la maintenance, le suivi, l’évolution et l’utilisation de mes sites.
    Cela me permet aussi de ne pas être trop gêné lorsque je crée un nouveau site, je peux le placer sur un espace particulier de mon stockage le temps du développement et ensuite le mettre dans le dossier définitif sans avoir à faire des transferts lourds et longs, le tout se passant sur la même machine.
    Cependant, cela implique tout de même quelques concessions et quelques notions mais, honnêtement, il y a une communauté suffisamment active sur Linux pour pouvoir se dépatouiller sans trop s’arracher les cheveux.
    Vous me direz, oui mais dans ce cas je suis obligé de laisser un ordinateur allumé 24/7. Oui, en effet, mais aujourd’hui, il existe des solutions économiques et efficaces. Vous pouvez vous orienter sur un Raspberry Pi qui vous coutera moins de 100 € entre le boitier, la carte, l’alimentation, le stockage. Cette machine ne consomme que quelques dizaines de Watts et peut-être branchée sur n’importe quel écran, au pire, n’en a même pas besoin car elle peut s’administrer à distance avec un autre ordinateur sur le réseau. Ou alors, vous pouvez faire le choix, c’est ce que j’ai fait, de monter vous même un ordinateur ayant assez de ressources mais peux energivore (une alim de 300W mais l’ensemble de la machine ne dépassant jamais 90W et tournant en moyenne à 40W) pour environ 200 €.
    Le seul point négatif de la solution serait éventuellement les soucis d’accessibilité de votre site. Dans un premier temps, il vous faudra trouver le moyen de lier votre nom de domaine à la ligne de votre abonnement Internet. Pour cela, des services comme Gandi permettent de le faire en définissant vous même les données de leur table DNS (correspondance entre le nom de domaine associé aux services Web proposés et votre adresse IP).
    Cependant, sauf si vous êtes sur un abonnement professionnel ou un abonnement Free, comme tout un chacun, vous avez un abonnement Internet particulier qui implique que votre adresse IP publique (l’équivalent de votre adresse postale en tant qu’être humain) est susceptible de changer. Mais cela n’est pas impossible tout de même, des services tels que dyndns sont là pour y répondre.
    Je sais que ces informations vont certainement en faire fuir plus d’un mais elles sont a mon sens intéressantes pour ceux qui ont envie de liberté et n’ont pas trop peur de s’investir dans leur blog. D’un autre côté, un blog est fait pour être vivant et implique que l’on s’y investisse non ? 😉
    Bon courage à ceux qui souhaitent tenter l’aventure.
    N’hésitez pas si vous le souhaitez, je peux vous guider mais attention, je suis un très mauvais professeur aux yeux de l’éducation nationale (hihi, expérience pro 😉 ), je fais travailler mes étudiants 😉

    Bonne soirée à tous et merci de votre lecture et commentaires.

    • La solution est effectivement intéressant sur le plan technique. Elle répond au besoin.
      Elle ne reste pas trop accessible au grand public néanmoins, qui cherche plutôt une solution de facilité pour ne pas avoir à gérer les problématiques techniques.
      De plus la disponibilité doit être très grande dans le cas d’un usage professionnel du blog, les plateformes hébergées et les hébergeurs proposent à ce jour la meilleure garantie possible. Passer par sa ligne ADSL reste plus instable.
      Merci pour ce long commentaire argumenté, et bravo 🙂

      • En effet, dans un soucis de disponibilité d’un blog professionnel, cette solution reste difficilement adaptée, à moins de disposer d’une ligne de qualité.
        Pour les contraintes techniques, je pense que nous pouvons nous interroger sur le fait que nous voyons maintenant arriver des OS serveurs prêts à l’emploi sur lesquels les besoins techniques sont réduits au minimum, sur lesquels seuls le paramétrage d’un utilisateur et le monitoring restent à la charge du webmaster. Il me semble avoir d’ailleurs croisé, en ElementaryOS, une distribution Linux proposant déjà un wordpress fonctionnel et les services associés au DNS, DynDns sont préparamétrés.
        Mais en effet, ceci reste une solution peu exploitable pour un pure néophyte.
        Merci pour votre billet, je pense qu’il va être utile à un bon nombre de vos lecteur 🙂
        Bonne continuation

  5. Bonjour Jean-Christophe et merci pour cet article récapitulatif très clair.
    J’ai créé récemment mon propre blog sur une thématique #socialmedia aussi (mais des articles adaptés de blogs US) et en crée aussi à la demande pour des clients.
    J’utilise par principe WordPress pour cela.
    Deux retours d’expérience :
    J’ai eu beaucoup de mal à faire migrer mon blog originellement hébergé chez WP vers 1&1 mais finalement ça a pu se faire et j’ai récupéré ce que je leur avais versé.
    Plus pénible et surtout beaucoup moins connu (expérience client cette fois) : sachez que si vous hébergez votre blog chez WP vous serez certes non seulement limité au niveau développement mais surtout vous ne pourrez pas changer de thème en dehors de ceux proposés par WP… autrement dit, pas possible de changer pour par exemple un (superbe) thème acheté chez Themeforest.com et autres… Bon à savoir non ?

    • Merci pour ce retour d’expérience Valérie 😉
      Effectivement le désavantage de la version WordPress hébergée est qu’elle vous limite à ce que l’hébergeur veut bien proposer : modules (plugins), thèmes, fonctions additionnelles.
      Pour un blog simple c’est satisfaisant. Par contre dès que l’on veut étendre un peu les fonctions (par exe. ajouter un formulaire popup) il est plus difficile de tout maîtriser.
      Pour les thèmes, on ne peut avoir que les thèmes proposés par l’hébergeur puisque c’est lui qui assure l’installation.
      Ma recommandation est de démarrer avec la version hébergée pour se faire la main avec les blogs et WordPress en particulier. Puis de migrer sur un hébergement perso avec installation WP sans trop tarder pour personnaliser son blog.
      Sympa le blog Gimme Social Web – attention par contre au poids de l’image banner qui plombe la vitesse d’affichage et donc le référencement 😉

  6. Merci c’est très clair même pour les néophytes comme moi! De mon côté je vais aller au plus simple avec WordPress.com car il parait qu’il y a chaque année des mises à jour de sécurité à faire si on fait le blog soi-même en open-source avec un hébergeur (et si on s’y prend mal, on risque éventuellement d’écraser des contenus)… je préfère jouer la facilité.

    • Tu peux effectivement démarrer avec WordPress hébergé, et changer plus tard pour ton propre serveur au besoin sans devoir tout refaire, c’est l’avantage.
      Pour les mises à jour de WordPress, la fréquence est fonction des modules additionnels (plugins) utilisés ou pas. WordPress lui-même est mis à jour deux ou trois fois par an, c’est automatique maintenant. Les plugins peuvent l’être plus souvent, surtout quand on en utilise beaucoup.
      Bon courage, et on veut voir le résultat !!

  7. Bonjour,
    je me permets de rebondir sur le fait que si le site est un site professionnel, il n’y a pas à hésiter et se diriger vers un hébergement pro.
    L’installation de wordpress demande certes quelques connaissances mais cela reste très facile. En ce qui concerne l’utilisation par la suite, elle est semblable que sur WordPress.com donc pas de différence !

    Concernant l’article, je vois que le nom du blog est choisi à la fin. Je pense que cette étape est un préliminaire avant la création du site car elle permettra éventuellement d’orienter le choix du nom de domaine ce qui très important pour le référencement !

    Dans tous les cas, il y a selon moi des étapes préliminaires avant l’achat du nom de domaine qui si elles ne sont pas faites, engendreront soit des regrets par la suite (pas le bon nom de domaine par exemple), soit une quantité de travail non négligeable pour rectifier le tir (organisation du site) !

    Merci pour l’article,
    A+

    • Merci pour ces précisions Matthieu. WordPress n’est pas très complexe à installer en effet, mais il y a quand même quelques petites choses à savoir qui peuvent rebuter. D’où l’intérêt de présenter les deux versions.
      Pour ce qui est du nom de domaine, il est bien sûr important de le choisir avant de se lancer. J’ai orienté l’article sur le choix entre les deux versions WordPress et pour le coup j’ai un peu laissé cet aspect de côté 😉

  8. Merci pour votre retour et pour vos conseils ! Je pense que je vais essayer de l’installer de manière indépendante. evxonline m’a confirmé par mail que wordpress marchait bien. Tentons !

  9. Bonsoir,
    Merci pour l’article. D’après vous, le mieux est-il d’héberger son site sur wordpress.com ou de passer par un hébergeur ? En regardant par exemple http://www.evxonline.com je vois un hébergement a 1e ce qui fait pas cher au final. Vous semblez recommander wordpress.com mais j’ai peur que ça me bloque pour le futur si par exemple un jour je veux aller ailleurs. Pour l’accès aux fichiers par exemple.
    Merci!

    • Si vous avez le savoir technique pour installer et administrer votre blog WordPress, je recommande l’hébergeur indépendant. C’est la solution qui vous donne le plus de souplesse, avec un accès complet aux fichiers, aux modifications de code, etc. C’est ce que je fais pour ce blog par exemple.
      La solution hébergée wordpress.com est très bien si vous ne maitrisez pas les aspects techniques ou que vous ne voulez/pouvez pas prendre un hébergeur. C’est le cas de certains en entreprise par exemple qui ne peuvent souscrire un hébergement sauf à le payer par eux-mêmes.
      Pour ce qui est des hébergeurs, il faut prendre garde que l’hébergement choisi est bien compatible WordPress y compris pour les mises à jour. WP est en effet mis à jour en ligne et automatiquement désormais si l’hébergeur le permet. C’est le cas d’OVH par exemple (que j’utilise) 😉

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.


*