Bloquer des fans Facebook pour améliorer le taux d’engagement

Depuis plusieurs mois ma principale page Facebook accueille plusieurs centaines de nouveaux fans chaque semaine, un chiffre en augmentation ces dernières semaines. Mais j’ai souhaité bloquer des fans Facebook dans un but bien précis. Je vous raconte pourquoi.

Bloquer des fans Facebook pour améliorer le taux d'engagement

A la lecture des statistiques de fréquentation de ma page, je suis content, les tactiques mises en œuvre payent.

Mais je m’intéresse plus aux retours sur investissements – ROI – qu’aux scores de vanité, aussi je surveille de près le taux d’engagement sur chacune de mes publications. Et là l’histoire n’est pas du tout la même. L’augmentation du nombre de fans ne paye pas comme ce devrait être le cas.

Pourquoi Facebook ?

Je gère plusieurs pages Facebook dans le cadre de mon activité d’entrepreneur indépendant pour générer du trafic vers mes sites et mes pages de capture (je travaille beaucoup avec l’email marketing).

Facebook représente environ 10% des visites sur mon site principal et donc autant en chiffre d’affaires. Autant dire : non négligeable.

Une question de trafic

Quand j’interviens sur ma page j’ai toujours en tête la même préoccupation : comment faire pour que mes publications génèrent un maximum de trafic vers le site correspondant ?

A force de tester, j’ai constitué une liste de bonnes pratiques (j’en parle ici) pour optimiser le taux d’engagement. Le taux d’engagement c’est la bête noire du Community Manager : Facebook ne le favorise pas et il faut adopter des techniques créatives pour que vos publications soient vues si vous ne voulez pas en passer par la publicité (qui s’avère intéressante aussi mais ce n’est pas le sujet).

Malgré que je fasse régulièrement des campagnes de pub, j’aime bien jouer avec le système pour voir ce qui fonctionne ou pas.

Le taux d’engagement c’est quoi ?

Pour faire simple retenez que le taux d’engagement mesure le nombre d’interactions de vos fans avec vos publications : Likes, commentaires, partages.

Plus vos fans interagissent, plus votre publication est affichée sur le mur d’autres fans, plus ces derniers interagissent à leur tour et ainsi de suite.

Oui mais … Y’a un couac là non ?

En mesurant le taux d’engagement alors que le nombre de fans sur ma page augmentait de façon importante, j’ai réalisé que plus j’avais de fans, plus l’engagement baissait.

Vous allez peut-être me dire que c’est normal, qu’avec la quantité on perd en qualité et autres théories sur l’engagement souvent justes.

Oui mais quand même. Y’a un couac.

Je connais ma page et les résultats n’étaient pas en phase avec mes attentes. C’est quoi le problème ?

Le problème, ce sont les fans qui ne font rien

Si vos fans ne réagissent pas à vos publications, adieu l’engagement. Et en regardant de plus près les statistiques, c’est ce qui se passait sur ma page. De façon anormale depuis plusieurs semaines.

Une histoire de fantômes

Connaissez-vous l’histoire des fans fantômes ?

Un fan fantôme (c’est le nom que je leur donne) a aimé votre page mais ne revient jamais voir vos publications. Pourquoi ? Parce qu’il n’a rien à faire de ce que vous publiez, ce n’est pas son problème, il s’en fout !

Ce n’est pas son problème car ce type de fan passe une partie de son temps à aimer des pages dont il n’a rien à faire en échange d’une commission. Oui, des sous.

Vous savez que certains sites proposent l’achat de fans pour vous permettre de montrer des chiffres bien vaniteux. Vous payez et boum ! Des fans par milliers !

Avec une (infime) partie de votre argent, ces sociétés payent des petites mains pour aimer votre page (il faut bien trouver les Fans quelque part). Des « Fans » qui n’ont que faire de ce que vous publiez car vous leur permettez – juste – d’avoir un revenu. C’est bien pour eux mais pour vous, fiasco total assuré.

Facebook est malin et sait détecter ces abus. Alors pour contrer Facebook, ces sociétés demandent aussi à leurs petites mains d’aimer de nombreuses pages dans des domaines d’intérêt proches, histoire de montrer qu’ils sont peut-être, finalement, vraiment intéressés par la page qui a payé.

Oui mais moi, j’ai rien payé ?

L’achat de fans, je n’y reviens pas, on évite. Quand je vois certaines pages gagner 200.000 fans en quelques jours, je rigole.

Sauf que … votre page peut souffrir de ces pratiques abusives indirectement. C’est ce qui se passait avec la mienne. Elle avait reçu de nombreux nouveaux fans fantômes qui n’étaient donc là que pour noyer le poisson. Et ça ne m’arrangeait car cela faisait baissait mon taux d’engagement.

Ok, j’ai compris, on fait quoi ?

La solution est simple, il faut bloquer des fans Facebook.

Pour stopper l’arrivée de ces fans fantômes j’ai décidé de les bloquer. Sachez qu’il existe un outil pour bloquer des fans Facebook selon leur localisation.

Comment bloquer des fans Facebook

Comment bloquer des fans Facebook pour améliorer le taux d'engagement

Pour bloquer des fans Facebook de façon automatique, dès qu’ils tentent d’aimer votre page, suivez ces instructions :

  • allez dans les paramètres de votre page,
  • dans l’onglet « Général », cliquez à droite sur « Restrictions liées au pays – Modifier »,
  • spécifiez un ou des pays,
  • validez.

C’est fini. À partir de maintenant tout nouveau prétendant localisé dans un des pays filtré sera rejeté.

J’ai ainsi stoppé net l’arrivée de nouveaux fans en provenance d’Asie du Sud-Est, de certains pays non francophones, et de quelques autres destinations connues pour pratiquer ce genre de malversation.

Attention : précautions à prendre

Bloquer des fans Facebook sur votre page est une bonne idée si vous savez qualifier ces fans fantômes avec précision. Ne fermez pas la porte à celles et ceux qui voudraient vraiment vous suivre et ne le pourraient pas en raison d’un filtrage trop restrictif.

Dans mon cas, j’anime une page francophone dédiée à la pratique de la photographie. Je sais que les fans de certains pays non francophones utilisant Facebook dans les langues locales n’ont aucune chance de venir visiter mon site, je peux donc les filtrer.

J’ai par contre des lecteurs qui parlent français et me sont fidèles dans certaines régions du monde, je ne filtre pas ces pays là (au risque de récupérer quelques fantômes mais je favorise mes lecteurs d’abord). A vous de trouver la juste mesure.

En conclusion

Limiter l’accès à votre page aux seuls profils susceptibles d’être intéressés par vos publications est une bonne pratique. Faites-le en toute connaissance de cause, en ayant pris soin de catégoriser vos utilisateurs.

Si vous savez définir des pays indésirables, vous aurez de meilleurs résultats en les bloquant et cela ne vous prendra que quelques minutes pour mettre les filtres en place.

Question : vous avez vous-aussi une pratique à partager ou une question à poser sur les pages Facebook ? Faites-le via les commentaires et parlons-en !

A propos de l'auteur

Jean-Christophe Dichant
Je suis entrepreneur indépendant et je crée des contenus pour vous aider à développer votre audience et à générer des opportunités grâce au web et aux réseaux sociaux.