5 étapes pour construire votre présence web et améliorer vos résultats

Avoir un bon produit ou un bon service ne suffit plus. Si vous avez quelque chose à dire ou à vendre, vous devez être en scène pour le faire. Sans plateforme adaptée, vous prenez le risque d’échouer là où vos concurrents s’imposent.

On Stage : cinq étapes pour construire votre présnece web et améliorer vos résultats

Illustration (C) Lourenço Fabrino

Le développement du web et des réseaux sociaux a laissé penser nombre d’entre nous qu’il suffisait de créer des comptes et de publier des messages pour exister et générer des opportunités. C’est faux. Sans stratégie claire et adaptée, vous avez peu de chance de sortir du rang et de vous mettre en valeur.

Avoir le plus grand nombre de contacts, multiplier les comptes sur les réseaux sociaux ne suffit pas à vous construire une visibilité qui fait vendre (lire Non les réseaux sociaux ne font pas vendre mais ils y contribuent).

Mettre en œuvre votre plateforme passe par cinq étapes. C’est ce que j’ai fait pour développer mes activités de Web Marketing et d’édition de sites. Ce modèle s’appuie sur mes dix ans d’expérience en B2B et B2C. Dont plusieurs années passées à comprendre et gérer la montée en puissance des réseaux sociaux.

1. Identifier vos besoins et vos objectifs

Une présence affirmée sur le web demande une définition préalable des besoins et objectifs. Pourquoi développer cette présence ? Quels sont les résultats attendus ? Il peut s’agir de :

  • faire connaître vos offres à une nouvelle cible plus web que print
  • développer votre niveau d’influence pour attirer de nouveaux partenaires
  • développer une stratégie multi-canaux et utiliser le web pour générer de nouvelles opportunités
  • donner à vos partenaires une visibilité plus importante et favoriser les ventes indirectes

Vos objectifs doivent être précis. Par exemple :

  • générer 15% d’opportunités en plus via le canal web en 12 mois
  • augmenter le trafic de mon site web de 50% en 24 mois
  • identifier 20% de prospects en plus avant le lancement de mon nouveau produit dans 6 mois
  • faire venir 25% de personnes en plus à mon évènement annuel dans 9 mois

Faites ce travail d’analyse avant de passer à l’étape suivante.

2. Construire les fondations

Pour développer votre plateforme vous devez vous appuyer sur votre expertise, votre savoir-faire. Il vous faut bâtir les fondations : mettre en ligne un espace web qui vous est propre et publier des contenus pour attirer à vous des contacts qualifiés. Le blog est un bon outil.

Développez une offre de contenus suffisamment pertinents pour montrer votre niveau d’expertise. Dans la plupart des cas ces contenus existent déjà, il suffit de les reformater, de les adapter au web. Pensez aux présentations, vidéos, interviews, livres blancs et autres études que vous avez déjà produits.

3. Etendre votre audience

Montrer votre expertise sur un blog ne suffit pas. Il vous faut étendre votre audience de façon à faire connaitre vos publications. Réseaux sociaux et eMail Marketing entrent en scène. Ils vont vous aider à propager vos contenus et à vous assurer une meilleure visibilité.

Tous les experts en web marketing s’accordent comme moi à le dire : l’outil indispensable pour développer le nombre d’opportunités est une liste d’emails qualifiée. Créer votre liste est LA tactique à déployer très vite. Elle est complémentaire aux tactiques réseaux sociaux et évènementielles et vous servira à créer le lien indispensable avec vos contacts.

4. Engager votre audience

Et si vos contacts participaient aux conversations et vous interrogeaient sans que vous n’ayez à les solliciter ? Pour engager votre audience vous devez donner envie, être à l’écoute, engager les conversations, répondre aux questions.

Vous allez ainsi développer l’intérêt pour vos offres. En étant à l’écoute vous pourrez adapter votre proposition : plutôt que de faire connaître vos offres à vos clients, demandez-leur quelles offres ils veulent. Et proposez-leur ce qu’ils attendent.

5. Mesurer les retours

Qui dit objectifs dit mesure des résultats. Le web marketing n’a pas changé la donne en matière de reporting. Utilisez des métriques connues, une opportunité reste une opportunité qu’elle vienne du canal web ou d’un autre canal.

Produisez des rapports compréhensifs par vos interlocuteurs. Ne parlez pas de nombre de fans sur votre page Facebook ou du nombre de RT par vos followers si vous vous adressez à votre Directeur Général. Parlez-lui plutôt du nombre d’opportunités créées par ce canal et du chiffre d’affaires correspondant. Ce sont des éléments qu’il connaît.

Une plateforme = 5 étapes

Avec une stratégie adaptée et des éléments tangibles et mesurables vous pouvez mettre en place votre plateforme et développer votre présence de façon efficace. Les cinq étapes listées ici sont les points de passage obligés. Ils vont vous aider à bâtir votre présence web de façon pertinente.

5 étapes pour construire votre présence web et améliorer vos résultats

 cliquez sur l’illustration pour la voir en grand

Pour vous aider à mettre en place votre plateforme, j’ai décidé de caler la ligne éditoriale de ce blog sur le plan ci-dessus. Je vous proposerai donc des articles adressant les différents sujets mentionnés. Je vous invite à vous abonner par mail si vous ne voulez rien manquer !

QUESTION : Indiquez-moi en commentaires quelle est LA principale difficulté, frustration, ou le plus gros problème que vous rencontrez actuellement pour développer votre présence web ? Qu’est-ce qui vous empêche d’arriver à vos fins ? Je vous ferai une réponse personnalisée.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe Dichant

Je suis entrepreneur indépendant et je crée des contenus pour vous aider à développer votre audience et à générer des opportunités grâce au web et aux réseaux sociaux.

14 Commentaires sur "5 étapes pour construire votre présence web et améliorer vos résultats"

  1. 5 étapes pour réussir sa présence sur les réseaux sociaux. Donc maintenant une marque doit être présente sur les réseaux sociaux, pour gérer son E-réputation, pour être plus proches de ses clients fans. Par contre suivant sa stratégie, elle doit être présente sur les bonnes plateformes suivant ses objectifs,
    ses cibles … pour éviter de perdre son temps, et donc mal communiquer. C’est vrai Facebook et Twitter semblent incontournables, mais il y a d’autres plateformes de niche comme par exemple http://www.third.fr pour l’immobilier, http://www.scoop.it pour la veille … qui ont une importance considérable dans une stratégie
    social média. Cela permet de toucher directement sa communauté, ses cibles qui seront plus réceptives aux contenus publiés par les marques. Après qu’importe la plateforme, le contenu est la clé de succès
    sur les réseaux sociaux.

    • C’est sympa de laisser un commentaire identique sur de nombreux sites, mais c’est quand même un peu toujours pour caser les deux mêmes liens non ? Le hic c’est qu’ils sont en « nofollow » donc ça sert à rien sauf à vous faire bannir direct 🙂

  2. Merci pour ces conseils ! Une stratégie digne d’une grande entreprise.
    Je la mettrait surement en place si j’était CM pour une société.
    Pour ma part, je mise fortement sur la qualité du contenu (petit blog) car je pense (peut-être naïvement) que le bouches à oreilles est plus fort que n’importe quelle publicité / présence sur les réseaux. Cela génère une clientèle fidèle car elle est venue suite à satisfaction d’autres clients.
    C’est sur que c’est plus rapide avec une vraie stratégie mais cela demande du temps.

    • Miser sur la qualité du contenu est déjà une très bonne initiative 🙂
      Je suis aussi d’accord pour le bouche à oreilles, néanmoins quand il s’agit de développer une audience web, les mécanismes de ce type ne suffisent pas. Pour aller plus loin, et surtout plus vite, il faut ajouter quelques autres tactiques comme les réseaux sociaux et l’email marketing. Cela demande du temps, oui, mais bien investi ce temps n’est pas perdu généralement.

  3. convaincre en internet les autres métiers 🙁

    • Vous m’en dites un peu plus ? 😉

      • Pardon une faute de frappe  » convaincre en interne ». Une difficulté de définir une stratégie de com quand on est entourée d’experts qui pensent parfois à juste titre mieux savoir… Et qui n’approuvent pas une bonne stratégie de com parce qu’elle ne leur convient pas et ne reflètent peu ou pas toute leur problématique (désolée, je suis peut etre un peu hors sujet mais c’est mon principal pb!) Merci pour votre site mine d’info et de ressources 😉

        • Plutôt que de tenter de convaincre les irréductibles, je préfère parler de marketing et pas de communication. Ainsi vous pouvez aligner des chiffres et des objectifs qui eux, généralement, parlent d’eux-mêmes.
          A titre d’exemple, j’ai été amené à développer la présence web de l’entité pour laquelle j’étais responsable marketing (en général). Avec des réticences de nombreuses personnes. En définissant les objectifs (parmi lesquels acquérir 1000 nouveaux contacts en 12 mois, recevoir 120 personnes à l’évènement annuel), j’ai pu mettre en place la stratégie et montrer qu’elle allait participer à l’atteinte des résultats de l’équipe.
          Difficile de ne pas approuver quand les chiffres sont bien analysés.
          Et comme de plus nous avons atteints les deux objectifs en question, les irréductibles se sont rangés aux côtés de ceux qui y croyaient 🙂
          D’où l’intérêt de la première étape présentée ici, définir besoins et objectifs avant tout 🙂

  4. Bonjour Jean-Christophe,

    Tout d’abord, merci pour ces précieux conseils.

    Pour ma part, le plus dur est de gérer tous mes contacts sur les réseaux sociaux. Manque de temps ! 🙁

    Merci encore, je partage votre article dimanche sur @Access_Com

    Bonne journée à vous et à bientôt.

    Caroline

    • Merci pour le partage Caroline 🙂
      Pour ce qui est du manque de temps, je crois que nous en sommes tous au même point ! Personnellement j’ai fait le choix de me concentrer sur un nombre réduit de contacts/sources de façon à profiter de ce qui est posté au mieux.
      Je prépare d’ailleurs un article dans lequel je cite ces sources et comment je profite des différents types de médias pour découvrir le plus possible de contenus sans y passer plus de temps. A très vite !

  5. Bonjour JC,

    JC moi aussi, je trouve ton article très bien, très complet, tout ça.

    Comme tu m’invites gentiment à poser une question, en effet, j’en ai une : mettre en place un dispositif « minimum » comme le tien demande une somme considérable de temps. Très considérable. Ce temps, nous sommes d’accord, c’est de l’argent. Comment une entreprise fait-elle pour récupérer cet investissement ? Combien de temps cela va-t il prendre ? Cela vaut-il en fait réellement le coût ? #humour

    Merci.

    • Bonjour JC 🙂
      Effectivement c’est du temps, pas nécessairement considérable mais ça peut l’être. D’où l’intérêt de voir cela comme une tactique supplémentaire au service d’une stratégie globale.
      La première étape décrite ici consiste à fixer les objectifs. S’il s’avère, une fois ce travail d’analyse fait, que vous savez définir des objectifs chiffrables, aligner un coût en face et dire si oui ou non cela vaut le coup alors la réponse est évidente : go / no go.
      Un de mes anciens partenaires société de service et intégrateur par exemple utilise son blog pour faire connaître son savoir-faire. L’entreprise ne dépense pas un sou en marketing ou communication autre que ça. Et génère ainsi suffisamment d’opportunités pour fonctionner. La question du retour sur investissement ne se pose même pas 🙂

      Par ailleurs certaines activités ne demandent pas nécessairement un gros investissement ni n’impliquent de coût élevé. Alimenter avec pertinence deux comptes réseaux sociaux bien choisis prend quelques minutes par jour. Que l’on peut répartir sur plusieurs personnes et qui ne coutent rien.

      D’où l’importance de la définition des besoins en amont.

  6. Bonjour Jean Christophe et merci pour cet article,
    et bien le plus gros problème pour moi, serait la création de liens pertinents (pages, site, blogs…..) manque de formation… c’est une évidence
    Bonne journée
    isabelle

    • Bonjour Isabelle,
      Avec un peu de retard (désolé …).
      Quand vous dites « liens », vous pensez « liens vers votre blog depuis d’autres blogs » ?
      Si c’est le cas, je vous conseille de contacter les blogs ou sites que vous ciblez, de présenter ce que vous faites et de leur proposer un article, un contenu à publier, quelque chose qui peut les intéresser. Si c’est le cas alors ils pourront publier un article qui vous cite, ce qui est le plus efficace.
      Demander un simple échange de liens est généralement peu efficace, surtout si les deux sites ont des visibilités totalement différentes. les ‘gros’ sites ne sont pas intéressés par les ‘petits’.
      Une bonne idée d’article pour moi ceci dit, j’ajoute à la liste 🙂
      Et si j’ai mal interprété votre question, dites-moi !

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.


*